BELLUM PATRONUM


Version 34

Nouveau tournant, nouvelle version installée ainsi que les nouveautés qui vont avec !
Vous pouvez la commenter ici.
Groupes fermés

Les sang-purs étrangers sont fermés. Redirigez-vous vers les familles de la saga ou des membres.
équilibre des groupes

Nous manquons d'étudiants, de membres des partis politiques Phénix et Gardiens.
Nous manquons également de Mangemorts.
Le Deal du moment : -42%
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif ...
Voir le deal
129.99 €

when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 19:04 (#)
Ajax Pâris
Léonard
ft. sam way
sang-mêlé
vingt-trois ans
célibataire
hétérosexuel
médecine magique
koala - léopard des neiges
neutre
crédit images - kordeism
À propos
Nom: Léonard, un nom d'origine française mais pourtant sa famille vit désormais de l'autre côté du Manche. Prénom: Ajax usuellement, mais il possède aussi un second prénom Pâris. Âge et Date de Naissance: Il est né un vingt-trois décembre, et est aujourd'hui âgé de vingt-trois ans également. Nature du sang: Un sang-mêlé, issu d'une union entre les deux mondes comme il y en a beaucoup ces temps-ci. Mais c'est un accident. Situation familiale: Ajax n'a jamais connu sa mère biologique et a toujours vécu avec son père, bien que celle-ci tente tout pour le voir. Son père s'est plus tard marié à une sorcière et il l'a considère comme sa vraie mère. Il entretien une bonne relation père-fils, étant le préféré vu son statut de fils-unique. Ils ne possèdent pas des millions, mais sont aisés. Miroir du Rised: Sauver des vies. Epouvantard: Le noir.  Composition de la baguette magique: Vingt-quatre centimètres, bois de Sorbier, ventricule de Dragon, rigide.  Etudes Suivies: Douzième année en médecine magique, branche médicomagie. Animal de compagnie: Ajax possède simplement un petit hibou blanc immaculé comme la neige, nommé sans grande inspiration Vodka.
Caractère
Comment décrire Ajax de façon juste et honnête ? Il est discret à sa manière, ne monte pas sur les toits pour crier son nom. Mais s'arrange pour se faire connaître et ne pas se laisser marcher sur les pieds. Si l'occasion se montre d'elle-même à lui, il n'hésitera pas à mettre en avant ses atouts en finesse. Il faut se faire respecter si on veut une place dans ce monde. Lui ne s'ouvre pas facilement aux gens, il doit avant tout gagner toute leur confiance et c'est un périple long. Cependant il est toujours prêt à écouter ses amis, presque attentivement, au moindre problème. Il est aussi légèrement insociable, ce n'est pas lui qui se dirige en premier vers les autres. Mais il ne repousse pas pour autant les gens. Ajax peut se montrer très patient et persévère dans chaque situation. S'il passe la plupart de son temps libre seul, il observe néanmoins tous vos faits et gestes. Il n'est pas du genre à redonner un coup de poing dans le nez si vous lui en avez foutu un la seconde avant. Non, mais il doit tout de même obtenir sa vengeance. Question de principe et de fierté. Restons réaliste, ça ne sert à rien et la roue tourne. Il use de la ruse et attend le moment propice, même quelques années, pour réellement vous faire tomber de votre trône. Avec classe. Le petit Léonard est ambitieux et sûr de lui : il se fixe des objectifs et sait au fond de lui qu'il est capable de les réaliser. Après tout, il reste le meilleur. Il a une façon diplomate dans sa manière de parler et reste franc même s'il doit blesser son interlocuteur. Mieux vaut dire la vérité. Il se plonge volontiers dans des bouquins et est travailleur dans ses études de médecine. Depuis qu’il sait lire, les livres sont son refuge et il aime étudier, aussi bizarre cela puisse paraître à certaines personnes. Il peut facilement ennuyer les gens en parlant, avec son air intelligent. Il est avide d’en savoir toujours un peu plus sur le monde qui l’entoure. C’est quelqu’un d’organisé, qui ne laisse pas grand-chose au hasard. Il ne s’inquiète jamais pour ses résultats de fin d’année, les efforts payent toujours. Même s’il travaille de bon cœur. On lui a inculqué des valeurs petit, comme tout le monde, et reste fidèle à celles-ci. La fidélité, c'est vital. D'ailleurs, il est intolérant pour tout ce qui ne respecte pas ces valeurs. Tout ce qui ne lui ressemble pas. Ajax ne sait pas mentir à ses proches et s'est formé sa propre carapace. Il est autoritaire, aime se faire respecter comme tout le monde. Il en reste pas moins très attentionné envers ceux qui ont réussi à percer cette protection qu'il se forge. Il n'est pas du genre à courir après les femmes par exemple. Mais il persiste en lui une peur horrible du noir. C'est son point faible. Il n'en sait presque pas dormir la nuit, insomniaque. Dans les ténèbres, la nuit, il a souvent des hallucinations qui le poussent à la violence. Le seul dernier problème est qu'il est un peu trop attaché à l'alcool. Il ne sort jamais sans son petit flacon argenté. Ajax, on l'aime ou on ne l'aime pas. Rares sont les fois où il y a un juste milieu. C'est une bombe à retardement, il reste caché et calme mais peut exploser à tout moment de méchanceté si on le déclenche. On peut appeler ça un processus d’auto-défense. Au fond de lui, il sait qu’il ne peut pas être fondamentalement mauvais.

Nyctophobie et troubles paniques + Ajax est victime de troubles paniques quand il se retrouve dans le noir. Il subit des hallucinations diverses, mais il ne le contrôle pas. S’il reste dans l’obscurité un court moment, il peut échapper à ses crises. La nuit, il se lève souvent pour retrouver un peu de lumière dans la salle commune et ainsi se calmer là-bas. Quand il est dans son lit, il a appris à calmer les battements de son cœur. Mais en journée, quand il se retrouve debout et en compagnie d’autres personnes, il devient violent. Il perd ses moyens.  Il voit des choses irréelles mais en est presque conscient. Rares sont les fois où des crises de paniques s’imposent en dehors du noir. Mais parfois ça arrive, dans des situations extrêmes et stressantes.  
Patronus
Ajax a nommé son patronus corporel Philos quand il est apparu. Ami, en grec. Car Philos n'est pas juste la chose qui le suit partout comme son ombre, il est devenu comme un véritable ami. Il le sort un peu de sa solitude. D'abord dans sa forme de koala la plupart du temps, quand le Léonard est calme et après dans sa forme de léopard des neiges quand celui-ci commence à s'énerver. Ou pendant la nuit, quand Ajax commence à halluciner, à affronter sa peur du noir. Dans ces cas-là, le léopard se couche à ses côtés et laisse son maître passer une main peu rassurée sur son pelage argenté. Le jeune sorcier a mis du temps à s'habituer à cette voix dans sa tête au début, mais maintenant elle lui est indispensable. Après tout son patronus est le reflet de son âme, il ne peut complétement l'ignorer. Philos a toujours un avis bien placé dans chaque situation qui lui plaît et parfois ses petites blagues idiotes ne sont pas de refus. Dans sa forme de koala, il sait laisser le sorcier tranquille quand il doit travailler. Il n'y a pas grand chose à dire de plus sur leur relation. Le mot ami veut tout dire, en général. Ajax sait que Philos ne se moquera jamais de lui, ou alors gentiment. Ce n'est jamais sérieux. Tous les deux, ils ont affronté la peste. Mais à leur plus grand bonheur, la maladie n'a pas été jusqu'au stade final. Philos a été jusqu'à ne plus contrôler ses transformations corporelles et brumeuses, et jusqu'à avoir du mal à communiquer avec le garçon. Au bout de quelques temps, tout est revenu à la normale si on peut dire. Le patronus pouvait de nouveau se métamorphoser à sa guise entre ses deux formes et la communication était rétablie. Ils ont mis ça sur le compte de leur liaison forte, le fait que la peste n'aie pas atteint son dernier stade. Maintenant ils évitent de reparler de ce malheureux événement, c'est du passé. Ils ont d'autres chats à fouetter.
Pseudo et âge: damned arsenic, quelques balais. Où as-tu trouvé le forum ? un niffleur cherchait une perle d'or, je l'ai suivi.  Personnage: inventé Robert47cm  As-tu un autre compte sur BP ?  roger  (un gros fromage qui pue).Présence: always. Une remarque ?  :ange:


Dernière édition par Ajax P. Léonard le Ven 14 Avr - 22:32, édité 2 fois
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 19:04 (#)
Histoire
Happiness can be found even in the darkest of times


Je suis né dans un hôpital moldu, la veille de Noël. Quelle ironie moi qui ai toujours grandi dans la magie, aussi loin que je m'en souvienne. En réalité, je suis un accident de parcours. Papa s'est tapé une pauvre femme dépourvue de pouvoirs magiques juste pour le plaisir, un coup d'un soir où il était sorti bourré avec ses amis dans les rues de Paris. Je ne lui en veux pas, non. Il a toujours pris soin de moi après tout, comme un véritable père attentionné envers son fils. Quand il a compris que l'idiote attendait un enfant, il a bien été obligé d'attendre neuf mois. Il n'allait pas laisser son petit sorcier dans ce monde-là. Il fallait que son fils vive dans l'autre monde, celui caché des yeux indiscrets, comme le reste de sa famille. Le jour de ma naissance, il m'a directement pris dans ses bras, sans laisser le temps à ma mère de me toucher. Son regard a été le premier que j'ai croisé, tandis que je n'avais aucun souvenir du visage de ma mère. Il ne m'a pas caché l'histoire bien longtemps, j'ai presque toujours su que mon sang était tâché. Ce vingt-trois décembre, il m'a gardé dans ses bras près de la fenêtre, m'a doucement bercé en regardant la neige dehors. Maman ne pouvait que nous regarder, elle ne se doutait de rien. Elle était bien trop occupée à observer l'homme qu'elle aimait couver des yeux son petit garçon. Si cet amour avait été réciproque, je vomirai à l'heure où je vous parle. Même si cette femme était jolie pour lui, même si au bout de neuf mois interminables il avait fini par s'habituer à elle, il avait déjà pris sa décision. Il allait lui offrir le pire cadeau de Noël de la terre entière. Sans retenue, il lui a balancé ces quelques mots froids, sans me quitter des yeux : « Dors, repose-toi, je m'occupe de lui. » Et quand elle s'est vraiment endormie, il est sorti affronter la neige, resserrant la couverture autour de moi. Il a marché jusqu'au coin de la rue, a vérifié qu'aucun autre moldu rôdait dans les parages et a transplané rapidement. À ce moment-là nous vivions toujours en France. Papa a fait ses études à Beauxbâtons. Léonard, c'est français. Le lendemain, vingt-quatre décembre, il s'est arrangé pour trouver un dernier journal moldu. En première page à Paris : Vol d'un nouveau né la veille du jour saint, le père prend la fuite avec son fils. Aucune piste pour le moment. Bien évidemment, aucunes pistes. Quelles belles bandes d'idiots, ils ne nous retrouveront jamais. « Le transplanage ça sert à cela », a commenté papa. Malgré tout, ma mère biologique n'a jamais vraiment cessé ses recherches.

⍙⍙⍙

J'ai vécu en France jusqu'à mes cinq ans, avant de partir pour l'Angleterre avec mon père et sa nouvelle femme. Une sorcière, cette-fois. Je l'ai très vite considérée comme ma mère, elle qui s'est toujours occupée de moi pendant que mon père travaillait avec acharnement au ministère et qui ne me voyait pas comme un vulgaire rejeton malgré que je sois un sang-mêlé. J'ai grandi au bord de la mer, dans le calme des vagues, avec mon petit accent français. Je me suis toujours considéré comme un presque sang-pur, étant donné que je n'ai connu que la magie comme quotidien. J'étais un enfant gâté jusqu'au cou et aisé. Couché dans l'herbe, un livre sous les yeux et observant du coin de l'œil la déclinaison du soleil, je me posais des questions. Et bien souvent, elles restaient sans réponses pendant un long moment. Je crois au destin. Quel qu'il soit, j'étais déterminé à tout faire pour qu'il joue en ma faveur. Comme toujours depuis quelques temps, mon temps libre je l'occupais à lire, soit des manuels pour cultiver mon savoir ou alors de simples romans pour me distraire. J'aime lire. Maman est venue m'apporter un chocolat chaud et s'est installé à mes côtes. J'ai d'abord senti son regard sur moi et j'ai ignoré le blanc de la conversation en continuant mon récit. Puis elle a décidé de rompre le calme de ce dernier dimanche d'Août. « Pourquoi tu te renfermes ainsi ? Tu pourrais sortir, voir tes amis. » J'ai haussé les épaules, sans quitter mes mots des yeux. J'ai parfois pensé à écrire, mais je ne m'y suis jamais vraiment mis. C'est ma nature, je ne m'impose pas dans une fête si on ne m'y a pas personnellement invité. Ce n'est pas que je ne veux pas voir mes amis, je les adore certes, mais je reste moi. Me mêler ainsi dans une foule, ce n'est pas mon truc. Il faut qu'on m'y traîne de force. Sauf si je connais bien les personnes concernées. « Je ne t'oblige pas à rester ici tout l'été tu sais. Tu as ma permission de partir la journée, tant que tu rentres à une heure raisonnable. » Elle s'inquiétait pour moi et c'était adorable. Alors j'ai plié le coin de ma page et j'ai refermé mon bouquin pour croiser son regard. « Même si c'est pour passer mon temps avec des né-moldus ? »   À son tour elle a haussé les épaules. « Tu peux en faire tes amis. Certains en valent peut-être la peine. Mais jamais plus que des amis, ne t'avise pas de faire la même erreur que ton père. » De toute façon, je compte mes connaissances né-moldues sur les doigts de mes mains. Ils sont tellement peu.

⍙⍙⍙

C'était mon premier jour en tant que serveur dans ce pub de Pré-au-Lard. Même si papa m'avait assuré que je pouvais garder mes week-ends libres, que je n'étais pas encore obligé de prendre un petit boulot en dehors des cours, je voulais prendre mes responsabilités. Je m'étais dit : finalement, ça s'est bien déroulé. J'avais parlé trop vite. La journée n'était pas finie. Depuis le matin j'amenais les commandes aux clients avec le sourire, écoutais les quelques bourrés me raconter leur vie en hochant la tête ou en me retournant une fois ou deux. Sincèrement, ça me plaisait bien. Peut-être qu'ainsi je m'ouvrirais un peu plus aux gens ? Mais c'est arrivé. C'était plus fort que moi, je n'ai pas su le contrôler, une fois de plus. « Tu sors ? On a terminé. Longue journée non ? » Un autre étudiant était là aussi avec moi. Il était sympa, sauf qu'il ne me connaissait pas. Il ne pouvait pas savoir. J'ai hoché la tête comme je le fais si bien avec les gens que je viens de rencontrer, j'ai souri et j'ai enfilé ma veste que j'avais déposée en début de journée sur une chaise derrière le comptoir. Je m'apprêtais à remonter la fermeture éclair quand les lumières se sont éteintes, nous plongeant dans le noir.  Je n'avais pas encore pris mes repères dans le pub, contrairement à l'autre élève. En temps normal et chez les gens normaux, la peur du noir disparait en grandissant. Mais avec moi, elle a persisté, pour une raison inconnue. Chacun ses démons. J'ai senti subitement mon cœur bondir dans ma poitrine, mon souffle s'accélérer et cette sensation horrible d'étouffer. Je me suis affolé, j'ai regardé tout autour de moi mais j'étais aveugle. « Pourquoi t'as éteint ? » Mes mains se sont crispées sur ma veste, je n'osais plus faire un pas de plus. Je connaissais cette réaction que je ne pouvais contrôler, j'en avais déjà été victime plusieurs fois. Des crises de panique. « Quoi ? » J'ai senti mon t-shirt coller de plus en plus sur ma peau et mes mains glisser sur la ferraille de ma veste. J'ai essayé en vain d'avancer, en tâtonnant autour de moi, en clignant désespérément des yeux dans l'espoir de faire revenir un faible rayon de lumière. Juste un faible rayon de lumière.  « Qu'est-ce qui t'arrive mon gars ? » « Rallume cette putain de lumière ! » Autour de moi, des flammes. Des flammes imaginaires, des hallucinations. Des mains de morts qui sortaient du néant à ma rencontre. J'ai attrapé la première chose que j'ai rencontré au touché, et  je l'ai balancé devant moi, comme si ça pouvait arrêter ces êtres hallucinés qui venaient me chercher. Quand les lampes ce sont enfin allumées dans la pièce, il était déjà trop tard. J'avais du mal à respirer, ça me brulait la gorge, j'étais trempé et un beau verre de collection gisait en morceaux à terre.


⍙⍙⍙

Comme tous les soirs, j'ai murmuré un faible Lumos pour garder un rien de lumière dans le dortoir. D'une main, j'ai tourné la page de mon bouquin tout en maintenant ma baguette en place et j'ai bu une autre gorgée de mon flacon argenté. Travailler dans un bar a parfois ses propres mérites. Ce flacon que j'ai trouvé dans une vieille malle dans le grenier de notre maison, me sert depuis peu. En réalité, je n'ai pas découvert cette initiative seul. Mais elle m'aide, parfois. Non seulement boire de l'alcool me permet d'un peu plus me socialiser, de me laisser aller, mais en plus de cela ça me met suffisamment dans les vapes pour réussir à m'endormir sans passer par une crise de panique à cause de ma nyctophobie. Par-dessus tout, ça me donne le sentiment que je peux tout accomplir, que je peux retenir plus vite mes cours. On ne va pas se le cacher, ce n'est pas non plus dégueulasse. Jusqu'à maintenant, j'arrive toujours un peu à me contrôler. À me limiter. Je n'ai pas de réserve sous mon lit, je me contente juste de remplir le flacon de temps en temps à la fin de mes journées de travail. Ça, c'était avant. Maintenant que Poudlard a fermé toutes les sorties, je suis obligé de dealer auprès des élèves vraiment alcooliques.

Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 19:29 (#)
REbienvenuuuuuue HOHOHOHOHOHOHOHOHHO
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 21:10 (#)
rebienvenue toi !  when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax 1568345221
dites, Ajax, ce serait pas un pote de Lenore ? ok je sors
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 21:40 (#)
When the beating of your heart
Echoes the beating of the drums
There is a life about to start
When tomorrow comes!

REBIENVENUE Chou

Tiamo Chou
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 22:17 (#)
Re-bienvenue Han!
Sam Way bave quel choix parfait Daengelo Chou

Ajax fête des fleurs ? jesors Hide
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Ven 14 Avr - 22:24 (#)
Re bienvenue Haww
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Sam 15 Avr - 1:48 (#)
koala cute rebienvenue Haww
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Sam 15 Avr - 7:23 (#)
Sam Way dead oh mon dieu bave je bave devant autant de perfection HOHOHOHOHOHOHOHOHHO re bienvenue Brille
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Sam 15 Avr - 11:47 (#)
rebienvenue Haww
Invité
Invité
Anonymous
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Invité, Sam 15 Avr - 12:33 (#)
Ce prénom Potté Brille
Rebienvenue Chou
Le Choixpeau Magique
pnj - we are all subjects to the fates
Le Choixpeau Magique
Répartition : 19/01/2013
Hiboux Envoyés : 2104
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Le Choixpeau Magique, Dim 16 Avr - 11:18 (#)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Validé(e)
Bienvenue chez les Serdaigle
Ils sont bien mignons les serdaigle Robert47cm Te voilà prêt à jouer sur le forum mais pense à bien lire le message qui suit, assez important pour ton intégration. Ci-dessous te sont listés les liens importants pour t'aider à te retrouver sur le forum mais s'il te manque quoi que ce soit, n'hésites pas à envoyer un mp à un admin ou même à demander un parrain, même si tu ne l'as pas fait lors de ta validation, toujours en envoyant un message à un membre du staff.
   Du côté des registres, n’oublie pas d’aller faire recenser ton patronus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Pense également à aller te réserver une place dans un dortoir, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Si tu souhaites que ton personnage soit préfet ou préfet en chef, fais en la demande [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. De même, si tu veux qu'il fasse partie de l’équipe de quidditch de sa maison, c’est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Et pour finir avec les demandes, toutes demande d'adhésion à l'Ordre du Phoenix se fait [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] afin que nous puissions réguler les membres y appartenant - les mangemorts quant à eux sont fermés aux élèves. Si ce compte n'est pas ton premier, il faudrait le recenser [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. De même, si ton personnage est atteint d'une maladie ou particularité mentale ou physique, merci de le signaler [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Pense à poster [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour prévenir si tu acceptes ou non que tes prénom et nom soient doublables. Enfin, ton personnage est peut-être marqué suite à la peste des patronus, toutes les informations à ce sujet se trouvent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
   Du côté du jeu et hors jeu, tu peux aller créer ta [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] si tu le souhaites. Pour mieux t’intégrer, nous t’invitons à poster dans le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et dans les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dès maintenant. Sache également que pour pimenter tes rps, tu as [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ainsi que des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] proposés chaque semaine. Pour finir, voter toutes les deux heures pour le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] te rapportera des points.
   Enfin, sache que tu peux avoir toutes les informations sur l'intrigue en cours [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], dans le sujet récapitulatif de la dernière maintenance.
Contenu sponsorisé
when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax Empty
Message Re: when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax
par Contenu sponsorisé, (#)
 

when the beating of my heart echoes the beating of the drums - ajax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

BELLUM PATRONUM ::  :: Nox :: Archives des fiches
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser