BELLUM PATRONUM


Version 32

Une nouvelle version a été installée sur le forum, accompagnée de son lot de nouveautés.
Vous pouvez la commenter ici.
Groupes fermés

Les sang-purs étrangers sont fermés. Redirigez-vous vers les familles de la saga ou des membres.
Les Serpentards et Gryffondors sont fermés actuellement. Merci de favoriser les deux autres maisons.
équilibre des groupes

Nous manquons d'étudiants, de membres des partis politiques du FLM et Gardiens.
Nous manquons également de Mangemorts.

pnj - we are all subjects to the fates
avatar
Répartition : 12/03/2011
Hiboux Envoyés : 1219
Message Article 1 - Situation politique de 1980 à 1983
par Albus Dumbledore, Mer 24 Jan - 13:22 (#)
La situation politique
Happiness can be found even in the darkest of times

La fin du gouvernement Abbot de Septembre 1980 jusqu’au 31 octobre 1982


Contexte : Après un peu plus de deux ans de mandat et mis à mal par les récentes attaques de Mangemorts, le gouvernement Abbot vit arriver un nouveau fléau fin 1980 que l’on appela par la suite La peste des patronus ou le Grand Fléau.

La peste des patronus : Celle-ci se manifesta dès décembre 1980 et en l’espace de quelques semaines des dizaines d’étudiants se firent hospitalisés avec les premiers symptômes. Bien que la rentrée à Poudlard ait lieu, les autorités ne purent faire de déclaration quant à cette vague de maladie inexpliquée ce qui provoqua la colère de la population. De janvier 1981 jusqu’à mai 1982, les étudiants atteints de la peste des patronus furent mis en quarantaine au sein même de Poudlard.
Il fallut quelques longues semaines pour découvrir l’origine de cette vague de maladie : les patronus eux-mêmes. Cette nouvelle ébranla un peu plus le gouvernement Abbot qui mit tout en œuvre pour sauver sa jeunesse à l’agonie. Samuel Shackelbolt, brillant médicomage, créa le groupe Shakelbolt, destiné a trouvé un remède pour ce fléau. Une brocante fut organisée en avril 1982 ayant pour objectif de financer le projet.
Finalement, le remède en mai 1982 fut un véritable soulagement pour ces jeunes malades.
A Poudlard, les cours reprirent et il fut décidé que pour ceux ayant été atteints de la Peste, leur convalescence s’effectuerait en Asie où ils purent bénéficier de cours de rattrapages et de remise à niveau. (voir annexe)

Les disparitions et les Disciples de Shackelbolt : Si le gouvernement a dû gérer une attaque de Mangemort à la fin de l’été 1982, il allait sans dire que depuis l’attaque du Poudlard en septembre 1981, ceux-ci ne firent pas de vague.
Cependant, des disparitions commencèrent à se multiplier. Ayant commencé avec la brocante, ces disparitions ne furent dans un premier temps pas alarmantes et le gouvernement Abbot considéra qu’il s’agissait de faits isolés. Mais suite à la collecte de sang ayant lieu quelques mois plus tard, ce fut Samuel Shackelbolt lui-même qui disparut.
Suite à sa disparition, le groupe de Shackelbolt fut renommé les Disciples de Shackelbolt ayant pour objectif de perpétuer l’œuvre de leur regretté disparu et de trouver un remède durable à la peste.
Les disparitions se poursuivirent jusque mi-septembre 1982 ce qui commença à attiser de nouveau la peur des sorciers et montrer l’impuissance du gouvernement Abbot. (voir annexe

Le projet Rosier : Déjà connu sous le gouvernement Abbot comme adjoint du Ministre, Amos Rosier lança le projet Rosier en juin 1982. Ce projet se composa de nouveaux décrets ministériels afin d'aider les Disciples dans leurs recherches d'un remède définitif à la peste des patronus. Plusieurs mesures furent ainsi prises et un système de marques fut mis en place afin d'accéder rapidement au dossier médical de chaque individu possédant un patronus corporel.
La population vit ce projet d’un bon œil et suivirent les Disciples jusqu’à les soutenir. Ils acceptèrent les décrets et les règles parce qu’elle avait une foi inébranlable en ces scientifiques qui les avaient sauvés.
Lancé quelques mois avant les campagnes électorales, le projet Rosier joua un rôle essentiel dans l’élection de ce dernier et fut la base de sa politique lors de son mandat.

La fin du gouvernement Abbot : Si le gouvernement Abbot parvint à maintenir la barre malgré les scandales, son inefficacité et son inaction, retrouver le corps sans vie de Samuel Shackelbolt acheva le gouvernement Abbot. L’enquête vint découvrir le présumer assassin du Sauveur de toute une nation : Albus Dumbledore. Celui-ci fut démit de ses fonctions mais disparut à son tour avant de pouvoir être arrêté.
Dans ce raz de marée de mauvaises nouvelles, le dernier scandale termina d’apposer le clou au cercueil du Ministre de la magie, Xaverius Abbot. Accusé de corruption interne, Abbot finit par rendre son tablier alors que le pays sombra peu à peu dans l’instabilité politique avec de nombreuses perquisitions effectuées au Ministère, signe que le gouvernement s’était bel et bien effondré.

La campagne électoral et le nouveau Ministre de la Magie :
Enfin, mi-septembre 1982, des campagnes électorales furent mises en place pour remplacer le nouveau Ministre de la Magie. S’affronta alors Antigone Fawley d’un côté et Amos Rosier de l’autre. Si la campagne d’Amos Rosier, basée sur son Projet, fut un succès, celle d’Antigone Fawley tourna de court. Celle-ci est arrêtée pendant sa soirée électorale, soupçonnée d'être une complice de l'ancien directeur de Poudlard. Elle est remplacée par un autre candidat de son parti.


Le gouvernement Rosier d'Octobre 1982 jusqu’au 29 décembre 1983


Le Ministre de la magie

Le 31 octobre 1982, Amos Rosier arriva au pouvoir en tant que nouveau Ministre de la Magie. Ancien Serpentard, sang-pur et respecté de la communauté sorcière, Amos Rosier commença sa carrière chez les Gardiens très jeune et fut tout de suite promu à un avenir brillant. Son mandat, court et à la conclusion tragique, fut source de controverses et le début des procès de l’année 1984, quelques semaines seulement après son meurtre, continuèrent à entacher la réputation de ce Ministre mort lors de ses fonctions.

Politique générale

Les décrets, la CERM, la destitution des nés-moldus : Démarrés lors du projets Rosier, les décrets fleurirent entre début novembre 1982 et fin 1983 avec un total de 11 décrets édités durant cette période. Les décrets touchèrent dans un premier temps les patronus notamment avec l’instauration de la marque obligatoire, à peine Rosier élu, mais aussi les nés-moldus qui furent rapidement accusés de complot suite à la découverte du Complexe et la désinformation menée par la Gazette du Sorcier. Peu à peu, les né-moldus, perçus par la population générale sauf la minorité des résistants s’éveillant déjà suite à l’ascension au pouvoir de Rosier, furent écartés de la vie societal et beaucoup rejoignirent les rangs des fugitifs mais aussi de la résistance.
Dans la même période, la Commission d’Enregistrement et de Régulation des Marques (la CERM) fut créée par le gouvernement ayant pour objectif comme son nom l’indique de réguler le système de marque apposé sur toutes les personnes possédant un patronus corporel. Si la population en général se réjouit de ce nouveau sentiment de sécurité face à ce ministre charismatique, on ne peut pas en dire autant des résistants.

Les batailles de Godric's Hollow et Pré-Au-Lard : Et en effet, si le gouvernement Rosier réussit à rassurer la population générale, celui-ci ne put empêcher la prise des villages de Godric’s Hollow et de Pré-Au-Lard marquant la guerre de 1983. Godric’s Hollow fut le premier village à tomber aux mains des résistants en février 1983. Les pertes furent lourdes du côté résistant et nombreux aurors et représentants du gouvernement furent emprisonnés à Azkaban. Peu à peu le village, véritable ilot isolé s’organisa et le début de la résistant commença. Cependant, aux yeux de la population générale, les résistants furent dépeints comme étant des rebelles nuisibles et dangereux pour l’équilibre de la société sorcière britannique. Quelques mois plus tard, ce fut Pré-Au-Lard qui fut pris par les résistants, s’approchant ainsi dangereusement de Poudlard et de ses étudiants. (Annexe)

La prise d'otage : La destitution des nés-moldus de la société suite aux différents décrets eut un effet dramatique sur la population et la politique de Rosier : on estime dans cette période que plus de la moitié des nés-moldus se sont envolés pour rejoindre les villages des résistants et le camp des fugitifs.
On estime aussi que les rafles, à la recherche de ceux considérés comme traitres au gouvernement, fut un des facteurs qui commença à inquiéter la population et attiser la colère de certains résistants, provoquant au passage des milliers, voir des millions de morts et d’emprisonnés durant cette période. Si la plupart des exactions des rafles furent passées sous silence, en revanche, la résistance joua son rôle et parvint, par l’intermédiaire du Daily Protest à faire entendre sa minuscule voix et à ouvrir les yeux de la population.
Cependant, ce fut le 31 octobre 1983, un an exactement après la nomination de Rosier au gouvernement qu’eut lieu la prise d’otage au Chaudron Baveur revendiquée par un groupe appelé le FLM (Fraternité de Libération de la Magie), groupe s’étant désolidarisé de la résistance menée par l’Ordre du Phénix. Si cette prise d’otage ne fit aucune victime parmi les civils, quelques membres du FLM furent capturés et envoyés à Azkaban. Cet épisode fragilisa le gouvernement Rosier face à la population mais enclencha la chute d’Amos Rosier.

Le remède et le décret obligatoire du 23 décembre 1983 :  Ce fut fin décembre 1983 que le feu aux poudres fut mis avec la découverte par le biais des Disciples, considérés comme les sauveurs de la jeunesse sorcière et chaperonnés par le projet Rosier, d’un remède définitif à la peste des patronus. Le décret du 23 décembre 1983 fut édité et rendit obligatoire le remède ayant pour objectif de supprimer définitivement la cause de la seconde vague de peste déclarée un mois plus tôt : les patronus.
En l’espace d’une semaine, des centaines de personnes furent dans l’obligation de se rendre à Sainte Mangouste pour se voir administrer le remède et donc faire disparaitre leur patronus. Si ce remède fut l’apogée du gouvernement Rosier, ce fut aussi la dernière action de ce gouvernement qui rendit sa chute encore plus dure.

L'assassinat d'Amos Rosier et la prise de Poudlard : Bien que la chute du gouvernement Rosier soit récente, les historiens s’accordent à penser que celle-ci est due à un ensemble de facteurs : les bruits des rafles et du vrai travail d’informations de la résistance qui atteignirent la communauté sorcière, le rejet des né-moldus et leur exclusion de la société qui vint grossir le rang de l’opposition, la prise des différents villages et enfin la prise d’otage revendiquée. L'administration obligatoire du remède fut enfin le dernier élément qui s’ajouta à la baguette qui tua Amos Rosier ce 29 décembre 1983. On sonna l'alarme au sein du Ministère même et on découvrit le corps d'Amos Rosier ainsi que son assassin, Alastair Townsend, membre du FLM.
Le gouvernement n’eut pas le temps de réagir : le lendemain même, les résistants participèrent à la prise de Poudlard. Au même moment, une série d’attaque du FLM au sein du ministère de la magie et dans le monde sorcier achevèrent de destabiliser le gouvernement Rosier et mit un point final tragique à la vie d’Amos Rosier.
.
 

Article 1 - Situation politique de 1980 à 1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

BELLUM PATRONUM :: Administration :: Mode d'emploi pour moldu avisé :: Annexes sur l’intrigue de 1981 à 1983