BELLUM PATRONUM


Version 33

Nouvelle année, nouvelle version installée ainsi que sa flopée de nouveautés !
Vous pouvez la commenter ici.
Groupes fermés

Les sang-purs étrangers sont fermés. Redirigez-vous vers les familles de la saga ou des membres.
équilibre des groupes

Nous manquons d'étudiants, de membres des partis politiques Phénix et Gardiens.
Nous manquons également de Mangemorts.

Le bonheur est à portée de main dans la gueule - Machar & Eliott
admin - shame to die with one bullet left
avatar
Répartition : 19/06/2017
Hiboux Envoyés : 232
Message Le bonheur est à portée de main dans la gueule - Machar & Eliott
par Eliott G. Stuart-Crownwel, Lun 13 Aoû - 20:17 (#)
Il faisait trop chaud. Londres n'était pas une ville habituée à de telles températures, et tout semblait fonctionner au ralenti. Le soleil, haut dans le ciel, l’inondait de ses rayons et le jeune homme avançait les yeux plissés. Ses prunelles trop claires n'étaient pas faites pour supporter une lumière aussi intense. Il aurait mille fois préféré rester en Écosse et profiter de la fraîcheur des embruns au bord de la mer, ou caché derrière les murs épais du château familial. Mais Il était arrivé à court d'ingrédients pour terminer la potion qu'il avait entreprise et devait absolument s'en procurer au risque de voir son expérience échouer. Ce qu'il détestait par dessus tout.

Sur le chemin de Traverse, les rares sorciers assez fou pour ne pas rester cachés semblaient pressé de regagner un abris plus clément. Il y avait quelque chose d'étrange, voir d'un peu effrayant dans l'absence de la foule caractéristique de cette allée époustouflante. Sans tous ses sorciers affairés il avait l'impression de ne pas être au bon endroit. Ou que quelque chose de grave s'était produit, et que trop isolé, il n'avait pas été mis au courant. Il ne doutait pourtant pas de la promptitude avec laquelle sa mère se précipiterait au près de lui si quoi que ce soit se produisait, mais son esprit encore formaté par les horreurs de la guerre ne pouvait s'empêcher d'imaginer les pires choses.

Ses le cœur palpitant et les mains encore un peu tremblantes qu'il franchit les portes de la boutique. Sa voix ne trahit pourtant pas son émois quand il s'adressa au vendeur, qu'il tira d'une somnolence compréhensible. Sa nonchalance termina de le rassurer, sa raison ayant déjà bien œuvré pour éliminer les scénarios catastrophes qui s'était inscrit dans ses pensées. Il sortit de la boutique satisfait et prit la direction du glacier célèbre qu'il atteignit presque quand, absorbé dans ses pensées, il rentra dans une autre personne, laissant échappé un flacon qui laissa l'odeur nauséabonde de son contenu s'échapper quand il se brisa sur les pavés de la rue. Tandis qu'il pointait déjà sa baguette vers les morceaux de verre dans l'espoir de sauver un peu du précieux liquide, il releva la tête pour s'excuser. Le visage qui lui faisait face, et qu'il reconnut aussitôt, lui ôta cependant toute envie de courtoisie, un sourire mi-crispé mi-sardonique s'étala sur ses lèvres qu'il entrouvrit pour prononcer son nom, vague salut, à la hauteur de la sympathie qu'il lui inspirait.

Aimslowe


Il se redressa autant qu'il le pouvait, ne réussissant pas pour autant à compenser les centimètres qu'il lui manquait pour atteindre le mètre soixante dix, bien conscient de ne pas être très imposant, mais bien décidé à ne pas se laisser prendre de haut une fois de plus.

Quel plaisir de croiser un camarade un jour si radieux. Quel bon vent t'amène ?

Il n'en pensait pas un traître mot, mais sa fierté toute serpentarde l'empêchait de s’esquiver rapidement, de fuir devant lui comme s'il en avait peur. Machar ne l'avait pourtant jamais vraiment rassuré, et les événements que le potionniste avait vécus n'avaient contribué qu'a accentuer sa lâcheté.


Under the rain

 

Le bonheur est à portée de main dans la gueule - Machar & Eliott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

BELLUM PATRONUM :: Londres :: Chemin de traverse