BELLUM PATRONUM


Version 33

Nouvelle année, nouvelle version installée ainsi que sa flopée de nouveautés !
Vous pouvez la commenter ici.
Groupes fermés

Les sang-purs étrangers sont fermés. Redirigez-vous vers les familles de la saga ou des membres.
équilibre des groupes

Nous manquons d'étudiants, de membres des partis politiques Phénix et Gardiens.
Nous manquons également de Mangemorts.

Queen of the night - Reine C. Delacroix
admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 31/03/2017
Hiboux Envoyés : 1192
Message Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Reine C. Delacroix, Mer 28 Nov - 16:55 (#)
Reine Cixte
Delacroix
Nom: Née Lesser, renommée Lenoir  pour mieux mener sa mission en Angleterre, elle se nomme désormais Delacroix, nom de son époux. Prénom: Reine, Cixte. Âge et Date de Naissance: 30 ans, 06 Juin 1954 Nature du sang: sang-mêlée Situation familiale: Sa mère est moldue et vit en France, à Paris. Elle n'a pas d'autres enfants, rendant Reine plus importante que tout à ses yeux. Son père est un sorcier anglais, Ariste Malefoy, qui a deux autres fils. Reine n'a rencontré que son frère aîné, qui ne lui veut pas que du bien. Elle est une enfant illégitime, au sang impure, qu'il aimerait voir disparaître. Elle est désormais mariée à Trajan Delacroix, et espère fonder une famille avec lui, donner un héritier au trône de France. Patronus: Needle, une grenouille dendrobate qui aime aussi aparaitre sous forme de phasme, posée tel un bijou dans ses cheveux. Miroir du Rised: Elle se voit, sereine, elle même, partagée entre ses deux identités, entourés des gens qu'elle aime, dans ses bras, l'enfant qu'elle désire tant. Epouvantard: un enfant mort, couvert de sang entre les bras, réprésentant son incapacité à procréer à la manière d'uen femme Baguette magique: 24,4 cm, bois de sapin, aile de Doxy. Fabriquée en France par la maison Debraie, elle est dotée de caractéristiques particulières. D'une fidélité à toute épreuve, et sans doute influencée par l'aile de Doxy en son centre, sa poignée se couvre de petits crochets libérant du venin quand quelqu'un d'autre que Reine s'en saisit. Si le venin n'est pas mortel, il est tout de même extrêmement urticant.   Occupation : Si Reine est arrivée en Angleterre en tant qu'espionne pour le compte du Roi de France, sa couverture va devenir petit à petit son occupation principale. En effet, suite à ses épousailles avec un membre de la famille royale, sa mission lui sera retirée petit à petit, jusqu'à ce que son occupation de meneuse de revue soit sa seule et unique activité.   Maison souhaitée : Reine à fait ses études à Beauxbâtons sous le nom d'Oscar Lesser. Grâce aux relations de son père il étudiait parmi les Guilory Groupe souhaité : Protégo Crédits images : me.
Caractère
En trois ans, Reine a beaucoup changé. Si elle reste d'une nature extrêmement calme. Elle n'est plus capable d'autant de sang-froid que lors de son arrivée. Malgré la distance qu'elle a tenté d'imposer avec les sorciers de son entourage, malgré son entraînement pour faire preuve de sang froid en toute circonstance, nécessaire à sa profession, elle n'a pas pu s'empêcher d'incarner parfaitement qui était censé d'être, et les émotions ont jailli de son cœur faussement glacé. Elle a réappris à faire, confiance, même si elle la distribue avec parcimonie, s'ouvrant quoi qu'il arrive aux autres, retrouvant une empathie qu'elle avait dû oublier, laissant vibrer sa bienveillance et sa générosité à l'égard des êtres qu'elle a accepté dans sa vie. Retrouvant sa véritable nature. Pour ceux qu'elle a choisi et accepté, elle serait prête a tout, son côté maternel s'étant révélé dans les années sombres que la communauté magique d’Angleterre a connu.
Elle n'en a pas pour autant perdu toutes ses capacités aiguisées d'auror, ancrées en elle par des années de pratiques. Très observatrice, elle aime envisager les situation dans leur ensemble, tout en s'attardant sur les petits détails auxquels beaucoup ne prêtent pas attention. Si elle est d'une nature plutôt douce, elle est capable de faire preuve d'une cruauté sans pareil quand les événements l'y obligent, pouvant balayer ses émotions et ses scrupules d'un revers de main.  

Élevée dans l'univers de la scène, d'un charisme à couper le souffle, les arts vivants sont pour elle une seconde nature. Elle évolue avec aisance sur les planches et communique sa passion avec naturel. Si elle est exigeante et perfectionniste dans ce domaine avec ses collaborateurs, elle est cependant capable de faire preuve d'une grande patience quand il s'agit d'enseigner et de transmettre son savoir faire. D'un professionnalisme à toute épreuve, elle est devenue une figure emblématique de la nuit magique londonienne en trois ans seulement.
Votre personnage a-t-il été touché malgré lui par les éléments récents du monde sorcier ? Reine n'a jamais été directement touchée par les événements. Elle a toujours évolué au dessus des conflits veillant à ne jamais y prendre part. Elle n'était là qu'en tant qu'observatrice. Seule dans ce pays, aucun de ses proches n'a été victime des enlèvements, du complexe, de l'accident du Poudlard express.

S'est-il impliqué d'une certaine manière (volontaire ou involontaire) ? Comment ? Malgré son obligation de rester neutre, Reine ne l'a jamais été. Si officiellement elle ne s'est jamais mêlée de politique, officieusement elle a soutenu, dans l'ombre, certaines victimes du gouvernement Rosier. Parce que c'était une partie de sa mission, mais aussi et surtout parce qu'elle ne pouvait cautionner la politique menée. 

Quels sont les idéaux politiques de votre personnage ? Se rallie-t-il à une cause ? Reine est surtout habituée à un modèle monarchique, aussi n'est-elle pas experte dans le système anglais. Elle aspire néanmoins à retrouver une paix nécessaire à ses affaires, bien qu'elle n'ait jamais vraiment souffert des conflits. Ses projets personnels et sa volonté de fonder une famille la pousse a retrouver paix et calme. Elle est en mesure d'entendre les arguments de chacun des partis, mais ses origines moldues et sa crainte de voir se reproduire les événements rencontrés lorsque amos Rosier était au pouvoir l'éloigne des gardiens.  

Votre personnage est-il engagé politiquement ?  Que pense-t-il de la situation actuelle ? Elle se sent assez peu légitime à intervenir dans le débat politique du Royaume Uni. Elle est en effet ressortissante française et n'a pas le droit de vote. Par ailleurs elle est habituée à un système monarchique bien différent de celui en vigueur de ce côté de la manche. Les Phénix ont néanmoins sa sympathie, même si elle comprend les positions du FLM, elle est rassurée par la volonté pacifiste que les oiseaux incarnent. 

Lors de l'apparition de son patronus corporel en décembre 1978, quelle a été la réaction de votre personnage ? C'est Oscar qui a rencontré Needle pour la première fois, un matin de décembre 1979. D'abord surpris, il est resté immobile un long moment avant que les premiers mots soient échangés entre eux. Et comme c'était comme discuter avec lui-même, Oscar l'accueilli à bras ouverts dans son quotidien.

Quelle a été sa relation avec celui-ci au départ ? Comment a-t-elle évoluée ? Sa relation avec Needle s'est toujours bien passé. Dès le commencement, et jusqu'à présent. Bien sûr, quelques ajustements furent nécessaires. Évoluant en grande partie dans un univers moldu, il ne pouvait se promener dans n'importe quelle rue avec une grenouille amazonienne extrêmement toxique sur l'épaule. C'est à ce moment que Needle a commencé à prendre sa seconde apparence, celle d'un phasme. Dissimulé dans ses cheveux, dans une manche, une poche, et quand il est Reine, dans son corsage, ses robes ou son sac à main. Elle ne bouge pas, elle attend, elle observe, en permanence sur ses gardes, attentive au monde autour d'eux. En vérité, elle est le plus souvent sous la forme d'un phasme, et quand ils sont tous les deux, ou que la situation devient dangereuse, elle se métamorphose en grenouille.
Reine et Needle s'entendent très bien, elle sont souvent du même avis, et le patronus n'intervient que très rarement. Préférant observer en silence, donnant son avis lorsque c'est nécessaire. La grenouille ne s'est pas encore défaite de son rôle d'espion, contrairement à la danseuse.  


Votre personnage a-t-il été touché par la Peste en 1980 puis en 1983 ? Comment l'a-t-il vécu ? Reine n'a pas été touché par la fièvre, et elle connaît peu de monde victime de la maladie.

Quel est l’avis de votre personnage sur les patronus corporels et sur les événements les concernant récemment ? écrire ici, uniquement pour les personnage ne possédant pas de patronus corporel, supprimer la question si votre personnage en possède un.
Questions
Pseudo et âge: Queen Mother, always so old Où as-tu trouvé le forum ? dans ma poche ! Personnage: refonte de personnage inventéDaengelo Avatar Miss Fame As-tu un autre compte sur BP ? oui Quickvafermer Présence: autant que je peux ! Une remarque ?AMAGAD  





shine bright like a diamond







Dernière édition par Reine C. Delacroix le Mer 28 Nov - 21:56, édité 4 fois
admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 31/03/2017
Hiboux Envoyés : 1192
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Reine C. Delacroix, Mer 28 Nov - 16:56 (#)
Au commencement
Le début ne laisse pas présager la fin
Ariette Lesser arrive à Paris le 20 Août 1949 contre l'avis de ses parents, par le train de 12h22. Elle a quitté sa Normandie natale pour tenter l'aventure de la capitale, 5000 francs qu'elle a volés dans le bas de laine au fond de l'armoire de sa mère en poche, de quoi payer une chambre à partager pour deux semaines tout au plus. Mais Ariette a un rêve. Ariette veut devenir chanteuse. Elle veut enregistrer des disques et passer à la radio, elle veut chanter dans des belles salles avec des sièges en velours rouge et de beaux lustres en cristal. Elle veut que ses chansons soient chantées dans tous les bals de France et que partout on ne prononce plus que son nom. Ariette Lesser, l'étoile de la chanson française. Et pour son rêve elle n'a pas peur de relever ses manches.
Elle trouve un emploi dans une boulangerie rue du faubourg Saint Martin, pas loin du boulevard. Les journées commencent tôt, mais ça ne lui fait pas peur. Elle est en boutique, elle sert les clients. Si elle travaille bien, peut-être que Madame la patronne la laissera toucher à la caisse, plus tard. C'est elle qui l'a dit. Elle présente bien, elle est polie et elle a du caractère. Et la patronne elle aime bien ça, les filles avec du caractère, mais qui présentent bien. Le soir elle rentre rue Pétrelle, à douze minutes à pied du travail. Ce n'est pas très loin. Elle partage une chambre avec Colette, Colette Tachon, elle est petite main dans l'atelier de monsieur Dior. Ariette ne connaît pas, mais elle veut bien croire Colette quand elle lui dit que c'est du beau tissus qu'elle ne pourrait pas se payer avec tout son salaire de l'année. Elles sont vite devenues copines, elles parlent pendant des heures. Elles ne savent pas encore, mais seule la mort de Colette en  1972 mettra un terme à leur amitié.
Parfois, le soir, elles sortent après le couvre-feu pour aller dans des bars. Elles dansent avec des beaux garçons, et parfois même, Ariette chante, quand la nuit s'achève et que les verres sont vides. Elles rentrent toujours toutes les deux, souvent elles retournent directement travailler, après une toilette rapide. Les journées sont alors longues, mais ce n'est qu'un faible prix à payer pour ces moments de joie.
Au bout de cinq mois et demi elle a mis suffisamment d'argent de côté pour rembourser ses parents. Elle leur envoie sa première lettre, qui restera sans retour, avec un mandat postale de 5000 francs, elle ne leur doit plus rien. Il fait froid, l'eau a gelé dans la gouttière et le givre dessine des fleurs sur les vitres de leur chambre. C'est quelques jours seulement avant qu'elle ne quitte son emploi. Le boulanger a essayé de la peloter. La patronne lui avait pourtant dit que son bonhomme avait les mains baladeuses. Elle lui a pété le nez, il a perdu une dent, elle a récupéré son salaire avant de jeter son tablier. Elle enchaîne donc les petits boulots, les uns après les autres pendant plusieurs mois. C'est la galère, mais Colette l'aide à payer son loyer quand c'est trop compliqué. Elle chante de plus en plus souvent le soir. Elle commence à avoir ses admirateurs.
Le 24 Juin 1951 elle commence à travailler dans la boutique de Mademoiselle Fontelle. C'est une boutique de lingerie. Elle n'est pas très à l'aise au début, elle a les mains qui tremblent et pique les clientes avec les aiguilles pendant les retouches. Mais Mademoiselle Fontelle est une gentille patronne. Elle la paye bien, et lui donne même quelques pièces en plus pour s'acheter des rubans neufs. Et elle lui offre des dessous de qualité tous les trois mois. Parce qu'il faut bien connaître pour bien vendre.
Colette quitte l'atelier de Monsieur Dior pour la rejoindre, la chef d'atelier lui mène la vie dure, elle ne l'aime pas. Et puis ça tombe au bon moment, Mademoiselle Fontelle a besoin d'une couturière pour l'aider à l'atelier, elle commence à fatiguer. Le soir elles vont dans les soirées, elles vont danser, elles vont chanter. Elles s'amusent, elles rigolent. Parfois Mademoiselle les accompagne. Elle aime quand Ariette chante. Elle lui demande de chanter à la boutique. Elle lui dit que c'est du miel pour ses oreilles, et du bonheur pour son cœur. Alors Ariette chante, elle fredonne, elle murmure toute la journée.
Il est 2h42, le 2 Octobre 1953 dans un troquet de la rue des Abesses, un homme d'une cinquantaine d'années ne cesse de fixer Ariette pendant qu'elle chante. Elle ne s'en rend pas compte, trop occupée à répondre avec entrain aux notes de l'accordéon du musicien. Ce soir sa gorge lui fait mal, la fumée acre des cigarettes irrite ses yeux, mais elle ne s’interrompt pas, elle se livre encore une fois. Entièrement. A la fin de la chanson, il se lève, s'approche d'elle, lui tend un morceau de papier qu'elle saisit et il s'en va sans un regard en arrière. Ariette à déjà les yeux rivés sur le carton où elle ne peut lire qu'un seul mot : Producteur.
Et la folle aventure commence. Les enregistrements. Les studios de musique. La radio. Les bals. Un nouvel appartement pour Colette et elle. Les concerts. Les articles. Les disques. L'ivresse. L'amour. Les amants. Les admirateurs. Les courriers. Colette devient sa secrétaire. Les nouvelles chansons. Les paroliers. Les musiciens. D'autres amants. D'autres chansons, D'autres concerts. Un nouvel appartement. D'autres disques. D'autres bals. D'autres articles. D'autres musiciens

La mort de Mademoiselle Fontelle.

La nouvelle est comme un coup de massue pour les deux jeunes femmes qui se laissant entraînée par cette frénésie grisante en avait oublié celle qui avait tant fait pour elles. Colette allait encore la voir, elle l'aidait souvent, elles écoutaient les disques d'Ariette en boucle sur le tourne disque flambant neuf acheté juste pour ses chansons. Mais elle, elle n'avait pas eu le temps de retourner dans cette petite boutique chaleureuse où elle s'était sentie si bien. Alors elle organise des funérailles somptueuses, grandiose et invite tout Paris à se joindre à elle pour célébrer cette femme merveilleuse. Et tout Paris répond présent.

Les considérant comme les filles qu'elle n'avait jamais pu avoir, elle leur lègue tout. Colette décide de reprendre la boutique, aucune des deux ne peut se résoudre à la voir fermer, à la vendre. L'appartement au-dessus de la boutique est laissée aux deux jeunes filles qui aident la couturière à la boutique. Ariette continue sa folle chevauchée seule, et elles se retrouvent le soir, chez elles. Le coup du sort semble avoir mis un peu de plomb dans la tête d'Ariette. Pour un temps du moins.
C'est un jeudi que ses résolutions volent en éclat. Le 2 Juin 1954, en entrant au café de Flore pour un rendez-vous, Ariette se retrouve en face d'un homme de haute stature. Il la dépasse de plus d'une tête. Ses cheveux sont d'un beau blond foncé, tirés vers l'arrière à la brillantine. Leurs regards se croise et l'air semble se charger d'électricité. Ils se sourient, ils se regardent, ils ne disent rien. C'est un coup de foudre. Elle ne rentre pas chez elle ce soir là. Ni les dix jours suivant. Ils vivent leur passion avec intensité, sans retenue. Pour dix jours. Puis Il s'en va, il rentre en Angleterre. Il va retrouver sa femme. Il lui promet de revenir, le plus vite possible. Mais il s'en va retrouver sa famille. Elle a l'impression qu'il arrache son cœur de sa poitrine.
Comme il lui a promis il revient, trois fois durant l'été. Ils passent ensemble des moments délicieux. Elle a l'impression de ne vivre pleinement que lorsqu'il est là et chacun de ses départs est une peine. Quand il vient la retrouver pour la quatrième fois, c'est le 2 octobre 1955, elle fête ses 2 ans de carrière, Colette lui a fait une robe sublime, elle ne fait plus de lingerie, mais des costumes de scène époustouflants. La soirée est somptueuse, beaucoup sont venus pour lui rendre hommage. Elle ne trinque avec personne sinon à l'eau, elle ne supporte pas la fumée de cigarette, elle demande à prendre l'air. Il l'accompagne sur un banc sur le balcon et il pose sa veste sur ses épaules pour qu'elle ne prenne pas froid. Gêné, enfin il lui parle. Sa femme vient d'accoucher de son premier enfant. Il ne la quittera pas. Ariette lui annonce qu'elle est enceinte et qu'elle compte bien élever ce bébé. Plus tard il lui annoncera que la détermination de cette jeune moldue de 27 ans l'avait fait frémir, lui le puissant sorcier sang pur et qu'il ne l'avait aimé que d'avantage. Mais il ne quittera jamais sa femme pour elle.
Tous les mois il vient la retrouver, prendre soin d'elle, s'enquérir de sa grossesse. Quand vient le temps de planifier l'accouchement, il lui impose deux sages femmes un peu étrange. Il les installe chez elle, dans l’hôtel particulier qu'elle vient d'acheter rue de la tour des dames. Elle ne comprend pas pourquoi elles seraient plus compétentes que d'autres. Il insiste.
Le 06 Juin 1956, à 6h24 elle est réveillée par ses premières contractions. Elle perd les eaux rapidement après. Tout semble s'accélérer. Il n'est pas là, c'est Colette, son amie de toujours qui lui tient la main pendant le travail. Les deux sages femmes font des choses étranges avec des morceaux de bois, elle ne voit pas très bien mais elle s'en moque, bien trop occupée qu'elle est. La douleur n'est pas aussi violente que ce qu'elle attendait mais l'effort est intense. Au bout de trois heures à serrer de toutes ses forces la main de son amie, Ariette entend le premier cris de son enfant, un cris plein de force. Les deux sages femmes la regardent, sans lui donner son bébé, elles chuchotent entre elle, et l'une d'entre elles sort précipitamment.

La sage femme ne lui donne pas son bébé immédiatement. Elle semble hésitante, comme si quelque chose n'allait pas. Elle veut attendre que Monsieur arrive. Ariette ne comprend pas ce qu'il se passe, elle insiste pour le toucher, le sentir, la peur déforme sa voix, la colère aussi. Inquiète, Colette s'est levée. Dans un soupir de résignation, la sage femme pose l'enfant entre ses bras, et les yeux des deux femmes s’écarquillent de stupeur. Oscar Zachary Lesser est né le 06 Juin 1956 à 9h34 et il a les cheveux roses.





shine bright like a diamond





admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 31/03/2017
Hiboux Envoyés : 1192
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Reine C. Delacroix, Mer 28 Nov - 16:56 (#)
il était une fois
pour de nouvelles aventures
La nuit la maison vit.
7 décembre 1957:
 

Willkommen, Bienvenue, Welcome.
6 juin 1958:
 

Bonjour Monsieur
3 mars 1959:
 

Se baigner dans les plumes
26 avril 1961:
 

Avoir les cheveux noirs.
23 septembre 1961:
 

Le reflet de la lumière sur les paillettes.
12 juillet 1963:
 

La fontaine aux roses de Beauxbâtons.
30 septembre 1965:
 

La métamorphose du pot à Lait
15 février 1966:
 

Nuée de papiers bourdonnants.
14 novembre 1967:
 

Le retour du bâton
25 Janvier 1969:
 

Le baiser dans la bibliothèque.
28 Mai 1969:
 

Le baiser sous l'escalier.
31 mai 1969:
 

Colette
12 janvier 1970:
 

L'enfer, c'est les autres.
17 juin 1972:
 

Sentir les planches de la scène sous ses pieds nus.
16 juillet 1972:
 

Maîtrise de soi.
08 octobre 1973:
 

L'ivresse de la danse.
30 juin 1974:
 

Marché
3 juillet 1974:
 

Quand nos chemins se séparent.
2 septembre 1974:
 

Baptême
13 mai 1975:
 

Toi le frère que je n'ai jamais eu.
20 aout 1975:
 

Baiser volé.
10 Avril 1976:
 

Le spectacle de l'espionne.
14 avril 1976:
 

Première étreinte.
16 Avril 1976:
 

Sans famille
23 Décembre 1976:
 

Recherche appartement ou maison
25 Juin 1977:
 

Home sweet home
5 Juillet 1977:
 

C'est la fin
4 Novembre 1978:
 

Ordre de Mission n°785638521475
1 mars 1979:
 

Je me suis levé pour aller mourir.
15 mai 1979:
 





shine bright like a diamond





admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 31/03/2017
Hiboux Envoyés : 1192
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Reine C. Delacroix, Mer 28 Nov - 16:56 (#)
+2





shine bright like a diamond





admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 31/03/2017
Hiboux Envoyés : 1192
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Reine C. Delacroix, Mer 28 Nov - 16:56 (#)
+3





shine bright like a diamond





admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 31/03/2017
Hiboux Envoyés : 1192
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Reine C. Delacroix, Mer 28 Nov - 16:56 (#)
parce qu'on sait jamais...





shine bright like a diamond





admin - i don't want just a memory
avatar
Répartition : 11/08/2015
Hiboux Envoyés : 1402
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Euphrasie Malefoy, Mer 28 Nov - 17:01 (#)
Je meurs lol
Bienvenue dans la famille Daengelo j'aime le nouveau choix d'avatar Nih ca s'annonce bien siffle

Hate de lire la refonte Han!


    Soldier of purification    
    Let us accept the sacrifices of our daily life, this slow martyrdom which purifies our world. Let us accept to create the new era.
admin - their tense grace made tender
avatar
Répartition : 22/02/2017
Hiboux Envoyés : 1457
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Charlie de Breteuil, Mer 28 Nov - 17:04 (#)
Mon dieu, Reine est trop fab dead Chou Daengelo
De la lecture Nih


Rebienvenue chez toi Daengelo





She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
membre du mois - you are our gold
avatar
Répartition : 12/03/2018
Hiboux Envoyés : 774
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Alexis J. Dearborn, Mer 28 Nov - 18:34 (#)
feqjifmjekfhle
MAIS ARRÊTEZ AVEC VOS REFONTE DE PARTOUT LA ! wuuuuut Lysfèlagueule
J'ai hâte d'en savoir plus sur ton histoire en tout cas ! Daengelo
Bonne rédaction de nouvelle fiche ! hihi


membre - shame to die with one bullet left
avatar
Répartition : 05/11/2018
Hiboux Envoyés : 51
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Lilith A. Goyle, Mer 28 Nov - 22:19 (#)
Mé okay bave
trop fab Brille Daengelo
bienvenue dans la famille Nih Chou
admin - war is the sea i swim in
avatar
Répartition : 12/09/2017
Hiboux Envoyés : 67
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Myfanwy Z. Goskpodarr, Mer 28 Nov - 22:34 (#)
Merci Daengelo

Attention les Malefoy, ça va faire mal Nih


admin - high above, the greatest wonder
avatar
Répartition : 12/03/2017
Hiboux Envoyés : 187
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Trajan V. Delacroix, Jeu 29 Nov - 10:35 (#)
MA QUEEN
MA WIFE

ELLE EST TELLEMENT BELLE
TELLEMENT FAB que c'en est de l'abus
trop de drama, trop de beauté jpp
j'ai hâte qu'ils aient un enfant tous les deux, il va être trop beau son altesse royal

de toute façon, on sait tous que trajan et reine vont retourner en france, monter sur le trône et étendre leur empire jusqu'à la voie lactée
bisous bisous



there’s something ugly inside that smile. there’s something evil underneath that halo. there’s something violent about that silence. there’s something wrong with that perfection. there’s something that’s not quite right.
admin - war is the sea i swim in
avatar
Répartition : 12/06/2018
Hiboux Envoyés : 273
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Micah D. Lawniczak, Mar 4 Déc - 8:00 (#)
Mohoho la future Reine de France (il est beau mon jeu de mots tavu)
J'ai hâte de la (re)découvrir Brille

Bon courage pour ta fiche TimTim hihi
Contenu sponsorisé
Message Re: Queen of the night - Reine C. Delacroix
par Contenu sponsorisé, (#)
 

Queen of the night - Reine C. Delacroix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

BELLUM PATRONUM :: Voie 9 ¾ :: La Cérémonie de Répartition