BELLUM PATRONUM


Version 33

Nouvelle année, nouvelle version installée ainsi que sa flopée de nouveautés !
Vous pouvez la commenter ici.
Groupes fermés

Les sang-purs étrangers sont fermés. Redirigez-vous vers les familles de la saga ou des membres.
équilibre des groupes

Nous manquons d'étudiants, de membres des partis politiques Phénix et Gardiens.
Nous manquons également de Mangemorts.

Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
newbie - don't argue with your own nature
Alexander A. McLeod
Répartition : 02/03/2019
Hiboux Envoyés : 4
Message Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Alexander A. McLeod, Lun 4 Mar - 21:29 (#)
Alexander Archibald
McLeod
Nom: McLeod Prénom: Alexander Archibald Âge et Date de Naissance: 74 ans / 17 Mai 1910 Nature du sang: Sang Pur Situation familiale:Veuf. Frère Cadet de Charles McLeod. Patronus: Rhinocéros Blanc Miroir du Rised: Dans le reflet du miroir on distingue une figure assise sur un trône. Un homme ou bien une femme, cela est difficile à dire à travers les amples et riches vêtements qu’elle porte, et son visage bien que parfaitement illuminé, semble changer sans cesse ses traits. Une seconde on peut y voir le visage dur de Charles, et celle d’après les traits fins d’Euphrasie Malefoy. Black, Dearborn, Shacklebolt, Avery, mais aussi les puissants chefs d’états et PDG à travers le monde… Un millier de visages pour autant de possibilités. Un spectacle en lui-même hypnotique, et pourtant là n’est pas le cœur du reflet. Car une autre silhouette se penche depuis les ombres derrière le trône. Alexander, chuchotant à l’oreille tendus de la figure assise. Malgré la multitude de visages, il est facile de voir que les mots ainsi portés sont compris et appréciés, qu’ils ne tombent ni dans les oreilles d’un sourd, ni dans celle d’un idiot. Que le trône n’empêche en rien d’être guidé, d’être conseillé. Epouvantard: Un grand champignon monte à l’horizon, fait de fumée, de feu et de mort. La fureur des Moldus, l’arme des inconscients. La fin des temps. Baguette magique: De blanc prunellier, avec pour cœur un ventricule de dragon. 33cm, flexible. Le manche est orné de platine lisse et gravé en son extrémité des armoiries McLeod. Occupation : Ancien Aurore reconvertis en Expert en Sécurité et Entraîneur de Combat. Maison souhaitée :  Serpentard Groupe souhaité : Silencio  Crédits images : Karl Momoo.
Caractère
Alexander, ou Xander pour certains, est un homme qui, à première vue, apparaît calme et affable. Un ancien, droit et respectable, que le poids des années à rendus nonchalant, détaché. Et ce n’est certainement pas une mauvaise description. Mais il y a autre chose qui se cache derrière cette apparente apathie. Cela se voit dans sa posture toujours droite, dans son pas assuré, sa voix grave et puissante, et ses yeux brillants où se mêlent curiosité, compréhension et tristesse. Ce regard qui parfois se perd vers l’horizon ou semble se fixer dans le vide. Tant de signes qui témoignent d’une vie remplie d’expériences souvent très agréables, parfois beaucoup moins, et toujours instructives.
Car si Alexander a fait une chose dans sa vie, c’est apprendre. Comprendre. Etudier et disséquer le monde autour de lui, magique ou non. Sang Pur et Moldus, Creatures naturelle et surnaturelles. Guerre, Paix, les rouages de la politique, de l’économie, de la loi. Par curiosité, bien sûr, mais aussi par peur. Peur de l’inconnus, peur de ne pas être prêt, peur de perdre ce qui lui est chère parce qu’il ne savait pas, encore une fois. Et il en reste si peu, de ces choses chères. Son confort, bien sûr. Sa famille, évidement. Quelques autres proches peut-être. Un monde stable si possible. Et du calme de temps en temps. Au-delà de ça… Disons que les passions enflammées de sa jeunesse ne sont plus que braises maintenant. Rarement attisées, bien que cela arrive. Certains dirais que cela fait d’Alexander un homme triste, lui considère que cela fait de lui un homme adaptable. Que c’est ce qui lui a permis de réussir. Certains dirais que sa morale flexible et, il le reconnaît, un penchant a l’égoïsme, font de lui un homme sournois et mauvais. Et pourtant sa longue carrière d’Aurore est exemplaire. Alexander est apprécié là ou cela compte pour lui, et l’avis des autres lui importent peu.
Pour être honnête, Alexander voit arriver le crépuscule de sa vie. Il sait que ce n’est surement pas dans l’immédiat, mais que le temps continu de passer et qu’il en est plus proche qu’il y a 25 ou 50 ans. Il ne le cherche pas, mais ne le craint pas non plus. Comme beaucoup de choses, la peur de la mort s’érode avec les ans, comme la pierre creuser par le ruisseau. Tout finis par être emportés par le courant, et il devient nécessaire de se rattacher à l’essentiel. Cela ne veut pas dire être aigris, ermite ou bien avare. Cela veut juste dire que l’expérience apporte, indéniablement, une forme de recul, et donne les outils pour relativiser. Autant les utiliser.
[/b]
Votre personnage a-t-il été touché malgré lui par les éléments récents du monde sorcier ? Les événements du monde récent n’ont surement touché Alexander autant que beaucoup d’autre. Bien sûr, il a suivi avec attention la monté au pouvoir de Voldemort, et les nombreux remous qui en ont découlé. Après tout, l’Angleterre et la terre de ses ancêtres et de sa famille. Mais il n’a pour le moment fait que ça. Observer. Depuis la Scandinavie ou il résidait jusqu’à récemment, confiant quant à la capacité de son aîné à faire ce qu’il y avait de mieux pour sa branche de l’arbre tandis qu’il cultivais la sienne derrière les murs de Durmstrang.
L’apparition des Patronus aussi, Alexander l’a vécu comme observateur, son âge le protégeant heureusement du sort. C’est avec beaucoup de curiosité qu’Alexander a approché la situation si particulière dans laquelle le monde, et surtout sa famille, se trouvait à présent. Car oui, si lui était épargné par l’étrange condition, ce n’était pas le cas pour ses petits-enfants. En bon Grand-Père, il se devait de les aider. Une responsabilité qui s’est, de par sa position d’instructeur, très vite étudiant à une grosse portion du corps étudiant de Durmstang. Une tâche ardue, mais excitante.
Quand a la scène politique, Alexander a vu le départ d’Abbot et l’ascension de Rosier comme une bonne chose, voyant le candidat sortant comme un homme faible est ayant entendus de très bonnes choses sur Amos Rosier. Il fut attristé par la mort de Xander Shacklebot, et par la révélation de son assassin présumé. Et c’est avec l’installation de la politique anti-moldu que le regard d’Alexander se portât finalement plus sérieusement sur l’Angleterre Magique. Cela ne présageais rien de bon. Et au fur et à mesure que les mois avançaient, la situation s’empirais. C’était à croire qu’il n’y avait plus une âme sensée dans tout le Magenmagot. Finalement, le meurtre de Rosier et l’installation du Triumvirat fut la goutte de trop. Il était de retourner en Angleterre et de faire un état des lieux.

S'est-il impliqué d'une certaine manière (volontaire ou involontaire) ? Comment ? En Angleterre, les actions d’Alexander se sont limitées à quelques conseils dispenser à travers ses nombreuses correspondances. Son frère, d’ancien collègues, quelques estimés camarades de classes maintenant à des positions avantageuses. Certains furent ignorés, d’autres suivis. C’est ainsi. À Durmstrang cependant, Alexander a pu être beaucoup plus proactif. Outre son aide pour contenir la « Situation Patronus » comme il l’appelle, Alexander s’est montré d’une aide significative afin de stabiliser, sécuriser et adapter l’école face à l’instabilité politique en Europe grâce à son expérience tout au long de sa carrière d’Aurore, et plus précisément durant l’air de Grindelvald.

Quels sont les idéaux politiques de votre personnage ? Se rallie-t-il à une cause ?  La politique, Alexander préfère la laisser à son frère si possible. Il a toujours été meilleur a ce genre de jeu. Sa seule cause, c’est celle qui assure son bien, celui de sa famille, de ses allies, et du monde. Dans cet ordre.

Votre personnage est-il engagé politiquement ?  Que pense-t-il de la situation actuelle ? Bien qu’officiellement neutre, la situation actuelle du monde magique force Alexander a considéré qui favoriser. Pour le moment, aucun cotés ne l’attire particulièrement, puisque dans chacun se niches des idiots et des connaissances qui lui sont chère.

Quel est l’avis de votre personnage sur les patronus corporels et sur les événements les concernant récemment ? Les Patronus Corporel attisent la curiosité d’Alexander. C’est un phénomène nouveau, il faut donc l’étudier.
Questions
Pseudo et âge: Skiron, 22 ans Où as-tu trouvé le forum ? À travers Adonis McLeod (Romane) Personnage: Inventé ? Scenario ? Famille de sorciers ? Personnage complètement inventé avec l’aide des membres du Discord et en particulier du clan McLeod.Avatar Alessandro Manfredini As-tu un autre compte sur BP ? Non Présence: Sur le Discord / forum, surement journalière (principalement en soirée durant la semaine et en journée Durant le Week End). Pour l’écriture, à voir mais je pense hebdomadairement, surement plus si je suis activement sur quelque chose.  Une remarque ? Je suis un peu rouillé sur ce genre d’exercice d’écriture mais je suis sûr que cela ne m’empêcheras en rien de passer du bon temps au sein de cette communauté    


Dernière édition par Alexander A. McLeod le Mer 6 Mar - 18:53, édité 2 fois
newbie - don't argue with your own nature
Alexander A. McLeod
Répartition : 02/03/2019
Hiboux Envoyés : 4
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Alexander A. McLeod, Lun 4 Mar - 21:56 (#)
Histoire
Happiness can be found even in the darkest of times
L’automne est arrivé. Je le vois aux couleurs des arbres, innombrables vigiles, tel des soldats aux gardes à vous, alors que le cercueil est descendu au fond de la crypte. Cet orange si vibrant qui annonce l’arrivée du froid, comme un dernier coup d’éclat avant de laisser place à l’austérité de l’hiver. Un bouquet final, un dernier salut.
« Père, peut-être serait-il bon de délayer votre départ. »
Je peux sentir le chagrin dans la voix de mon fils. La voix rauque d’un homme qui a pleuré. À quand donc remonte la dernière fois où j’ai moi pleuré ? Je ne sais pas, j’ai arrêté de compter les années. Malgré la douleur, malgré l’angoisse et la colère, les larmes refuses de couler.
« Ce genre de chose, il faut y faire face en famille. »
Oh Jeremias, je te sais étranglé, étouffé. Asphyxié par la souffrance et le deuil pour la première fois. Et malgré cela, tu es à mes cotés. Prêt à aider. Que je suis fier de toi. Seulement…
« Je ne peux pas. » Ma voix est plus froide, plus dure que je ne l’aurais voulu. « Je n’ai déjà que trop attendus. »
« Père ce n’est pas raisonnable. Je sais à quel point la situation en Angleterre vous préoccupe, mais votre place est à Durmstrang, maintenant plus que jamais. »
« Ta place, Jeremias, est auprès de ta famille. Le deuil, je le connais. Cette tristesse est une vieille amie. Mais tes filles doivent l’affronter pour la première fois, tu dois les protéger. Elles ont besoin de toi. »
Je peux voir la douleur s’étirer sur son visage. Ses épaules s’affaisser.
« Sans toi je ne sais pas si j’y arriverais. »
Sa voix n’est plus qu’un murmure. Il sait qu'il ne pourra pas me retenir. Sans vraiment y penser, je pose ma main sur son épaule.
« Tu es mon fils, bien sûr que tu y arriveras. Tu es fort, comme ta femme et tes enfants. Ensemble, rien ne peut vous ébranler. »
« Si seulement… »
Un soupir échappe mes lèvres, avec l’espoir que mêler à l’air sorte de mon être un peu de la douleur qui y réside. Puis, d’un geste brusque, je me rapproche et serre mon fils dans mes bras. Je peux entendre son hoquet de surprise juste à côté de mon oreille, sentir son corps se raidir sous la surprise, puis peu à peu ses mains venir ses nouer dans mon dos, sa tête se reposer sur mon épaule.
« Je dois y aller. Ce qui se passe de l’autre côté de la mer. La tentions, les scandales, les morts.  Tous ces discours sur les modus et la pureté. Tout cela n’est que trop familier. Je ne peux plus rester les bras croisés. »
Je peux sentir ses bras puissants me serrer, comme un naufragé perdu en mer se raccrocherait à sa bouée.
« N’as-tu donc pas déjà suffisamment donné ? Contre Grindelwald, et aussi pour cet énorme premier ministre moldu ? Pendant toutes tes années de service, même après que tu aies quitté le Bureau ? »
« C’est justement pour cela que je dois y retourner. Pour voir de mes propres yeux ce qu’est devenus du pays pour qui j’ai tant donné. C’est important pour moi, et c’est important pour mon frère. Et pour ta gouverne, je n’ai jamais officiellement quitté le Bureau. »
Je peux sentir Jeremias rigoler dans mon épaule, ou du moins essayer malgré sa gorge parcheminée.
« Tu es conscient qu’ils vont essayer d’utiliser ça contre toi, pour te contrôler.”
Un autre soupir échappe mes lèvres alors que mes yeux se perdent dans le bleu du ciel au-dessus de nous.
« Évidemment, je ne suis pas suffisamment candide pour imaginer qu’ils me laisseraient en paix. Mais il en faut plus que ça pour faire peur à un McLeod. Nous sommes une famille fière, une famille forte. Nous l’avons toujours été. »
D’un pas en arrière, je me détache de mon fils et pose mon regard dans le sien. Ses yeux sont encore rouges, mais je peux voir une brulante détermination y brillait. Bien. Je peux partir en sachant que mon fils a la force de continuer.
« Souviens-t ’en mon fils. Et sait que malgré la distance, je reste à tes côtés, et ta mère aussi. À travers les connaissances que nous t’avons transmises, et l’amour que nous t’avons porté. »
« Je sais. » Sa voix est forte à nouveau. La douleur momentanément apaisée. Il n’y a rien de plus que je puisse faire.
« Bien. Maintenant, retournons au château. Les filles sont aussi fières et têtus que moi il semblerait. À garder le visage fermé pendant toute la cérémonie. Ce n’est pas bon pour elles, cette douleur est un venin, il ne faut pas la laisser pourrir à l’intérieur au risque de nous empoisonner. Ce soir, je leur parlerai. »
Avec un hochement de tête et une dernière tape sur l’épaule de mon fils, je me retourne vers la sortie du cimetière et me mets en marche d’un pas décidé.
Dernière moi, j’entends mon fils à son tour soupirer, puis d’un pas rapide tenter de me rattraper.

_______

La Question

Dans une salle quelconque, au fond d’un couloir comme le autres, au cinquième sous-sol du ministère anglais de la magie, quatre silhouettes se tiennent penchées au-dessus d’une table. Sur cette table, un unique dossier, ouvert à la première page. En haut de cette page, la photo d’un homme, et un nom.
« Alexandre Archibald McLeod » Une première voix résonne dans la salle.
« Un homme admirable, et un Aurore d’exception. » Remarque une seconde.
« Un lâche qui a abandonné sa patrie au moment où elle avait le plus besoin de lui. » Grogne un troisième.
« L’homme a combattu les forces de Grindelwald alors que tu étais encore dans le ventre de ta mère ! » Reprend la seconde, clairement offensé.  « Il a combattu partout en Europe, y a vu plus que tu ne pourrais jamais imaginer, c’est un héros de guerre ! »
« Et pourtant au moment où Vous-Savez-Qui pointe le bout de son nez, il remballe ses affaires, prend sa famille avec lui et fuit a Durmstrang ! » La troisième voix continue avec acidité.
« Il était fatigué de la guerre ! Il ne voulait que protéger—
« Nous ne sommes pas là pour juger de ses actions. » La quatrième voix, jusque-là silencieuse, annonce calmement, coupant net la seconde.
« Oui, oui. Évidement. » La première voix acquiesce en toussotant. « Mais peut être qu’un petit historique pourrais être utile à nos délibérations. Qu’en pensez-vous ?»
Interprétant les grognements venant de ses confrères comme leurs assentiments, la troisième voix glisse le dossier vers lui, puis tourne la page sur son verso. Avec un raclement de la gorge, il se met à réciter.
« Alexander Archibald McLeod, second fils de Kenneth et Euphemia McLeod. Né le 17 Mai 1910 au manoir familiale. Il rentre à Poudlard en 1921 et est accueillis au sein de la maison Serpentard. Il s’y lie d’amitié avec un petit groupe de Sang Pur, la plupart desquelles sont soit mort, soit à Azkaban. Le jeune Alexander est dénoté à l’époque comme un enfant turbulent et dont le comportement indécent lui a valu de multiples réprimandes, mais extrêmes motivé quand donné un défi à relever. Ses résultats académiques sont satisfaisants, comme en témoignent ses BUSES :
Matières Obligatoires :
- Potions : Effort Exceptionnel
- Métamorphose : Optimal
- Sortilèges : Optimal
- Histoire de la Magie : Acceptable
- Défense Contre les Forces du Mal : Effort Exceptionnel
- Astronomie : Piètre
- Botanique : Acceptable
Options :
- Soin aux Creatures Magiques : Effort Exceptionnel
- Étude des Runes : Acceptable

Ainsi que ses ASPIC :
- Potions : Effort Exceptionnel
- Métamorphose : Optimal
- Sortilèges : Optimal
- Histoire de la Magie : Désolant
- Défense Contre les Forces du Mal : Optimal
- Botanique : Acceptable
- Soin aux Creatures Magiques : Effort Exceptionnel
- Étude des Runes : Optimal

Grace à ces résultats, et en raison du désir exprimé par Alexander de rejoindre les forces de l’ordre, un poste de lieutenant au sein de la Brigades d’élites des tireurs de baguette magique lui est proposé à sa sortie de Poudlard. Poste qu’il refuse, au profit d’une année sabbatique durant laquelle il va parcourir l’Europe. C’est durant ses voyages que le jeune homme va rencontrer sa future femme, Heli Karvonen, alors membre d’une équipe de mage alpinistes scandinaves. Le couple se forme très vite et Alexander prolonge son année sabbatique jusqu’en 1928. »
Arriver en bout de page, la voix s’arrête, passant sa langue sur ses lèvres chapées.
« L’homme n’est rien de plus qu’un dilettante ! » Lâche la troisième voix sans cacher son amertume. « Il insulte le Ministère en refusant une offre aussi généreuse, et tout ça pour aller batifoler dans la neige avec une étrangère Nordique sortie de nulle part. »  
« Dame Karvonen vient d’une famille au sang on ne peut plus pur si cela peut vous consoler. » Corrige la seconde voix. « Et je doute que l’on puisse porter grand blâme quant aux quelques… espiègleries de notre jeune intéressant. C’est le privilège des jeunes que de pouvoir ainsi se perdre dans le moment. »
« Privilège voilà bien le mot. A gaspiller l’argent de son père dans de tel oisivetés. C’est à s’en demander comment a-t-il put monter aussi vite les échelons du Bureau, ou ne serait-ce que d’y rentrer. »
À peine la troisième voix a-t-elle finis de cracher son venin que la première intervient sèchement, coupant court à la discussion.
« J’allais justement y venir. »
Prenant la seconde feuille du dossier en main, la voix reprit sa lecture.
« Donc. Fin 1928, Alexander retourne en Angleterre seul, ayant présumablement mit fin à sa relation avec Heli Karvonen. Il passe avec succès le concours d’entrée au Bureau des Aurors et commence son service en octobre de la même année. Alexander prouve dès ses premières années au sein du Bureau qu’il est un Aurore compètent, et au potentiel prometteur. Sous le gouvernement Fawley, Alexander monte en grade plusieurs fois et se retrouve rapidement au contact de membres de l’armée de Grindelwald, alors à peine émergent. Parmi eux se trouvent un certains nombres d’anciens élèves de l’Institut Durmstrang, dont Heli Karvonen avec qui Alexander a gardé une correspondance constante au cours des années. Les deux amants renouent leurs liens et Alexander est encouragé à rejoindre le mouvement de Grindelwald par sa partenaire. »
« Traitre » Souffle la seconde voix avant d’être réduit au silence d’un regard noir de son voisin.
« Alexander se rapproche peu à peu du mouvement extrémiste, mais son désir de rejoindre Grindelwald est stoppé net le 2 Juin 1936 quand se retrouve avec sa femme alors enceinte au milieu d’un attentat perpétré par des extrémistes du dit mouvement. Alexander et Heli ne font pas partis des nombreuses victimes recenser, mais la jeune femme est blessée et bien que rapatriée à Sainte Mangouste, perd son bébé. En conséquence, Alexander devient un farouche opposant à l’armé de Grindelwald, rejoignant les rangs de ceux prônant des mesures plus drastique pour contrer la menace de Grindelwald. En 1939, Alexander supporte pleinement l’ascension au poste de Ministre de la Magie de Leonard Spencer-Moon. Il devient très vite l’un de ses Aurors les plus fidèles et va accomplir durant les années de la lutte contre Grindelwald d’innombrables missions de haute importance, la plupart visant à aider à l’effort de guerre. Des deux Guerres, puisqu’en plus d’être envoyé en mission contre les forces de Grindelwald, Alexander fait partis des Aurors mit à la disposition de Winston Churchill, et va accomplir de nombreuse missions pour le compte des Alliés. Ce qu’il va voir et faire durant ces années auront un profond impact sur sa mentalité et sa vision du monde. »
Sans laisser le temps pour l’un de ses confrères de l’interrompre, la feuille de papier est tournées d’un mouvement fluide et la lecture reprend.
« Durant les rares moments où il n’est pas en mission, Alexander est auprès de sa femme et la famille de son frère dans le manoir familial. Heli donneras naissance à leur unique enfant en 1946, un petit garçon du nom de Jeremias. Deux ans après la naissance de son fils, Alexander, lassé de la politique et voulant profiter du calme d’après-guerre, présente sa démission. Cette décision est surement confortée par l’annonce de la fin du mandat de Leonard Spencer-Moon, un homme qu’Alexander tient en très haute estime. Cependant, celle-ci n’est pas acceptée. En effet, si Alexander qui est maintenant un membre respecté du corps des Aurore et un héros de guerre venais à quitter son poste au début du mandat d’un nouveau ministre, cela pourrais être perçus comme une faiblesse du gouvernement. Un compromis est donc trouvé. Officiellement, Alexander reste un Aurore et est réassigné comme instructeur, tout d’abord pour les Aurores et les Langues de Plombs, puis aussi en temps qu’intervenant pour Poudlard et finalement les autres écoles magiques. Officieusement, Alexander voit sa paie grandement augmentée, et une plus grande liberté donnée pour ses affectations. En parallèle de son travail, Alexander voit son fils Jeremias rentrer à Poudlard en 1957. Il va y mener une scolarité exemplaire qui lui permettras de poursuivre une carrière d’enchanteur. Un contrat de mariage est signé avec la maison Greengrass et la première petite fille d’Alexander, nommée Lorelei née en 1968. Cependant, la monté du pouvoir de Vous-Savez-Qui inquiète Alexander et il fait donc les préparatifs nécessaires à son transfert de Poudlard, où il exerce désormais quasi exclusivement, vers Durmstrang et la contrée de son épouse. »
Marquant une pause, la voix se tourne vers ses voisins comme pour les défier de commenter. Après quelques secondes de silence inconfortable, la quatrième voix lui fait geste de continuer.
« Alexander, Heli ainsi que leur fils Jeremia et sa famille, quittent finalement le Royaume-Uni en 1970 et s’installent à Durmstrang. Ayant déjà travaillé à Durmstrang et apportant avec lui les recommandations de Poudlard et du Ministère de la Magie Britannique, Alexander est facilement induit comme instructeur de combat au sein de l’école. Il garde officiellement sa nationalité anglaise mais son statut d’Aurore est gelé dès lors qu’il quitte les frontières de la Grande-Bretagne. Il aide son fils Jeremias à ouvrir une boutique à côté de l’école et celui-ci a une seconde fille nommée Wendy en 1971. En 1979, Alexander doit faire face à l’apparition des patronus corporels et travaille en conjonction avec le personnel de Durmstrang afin de maintenir un environnement confortable et sécurisé pour les élèves de l’Institut. À ce jour, Alexander continus de vivre et d’instruire au sein de l’Institut Durmstrang. C’est tout. »
D’un claquement sec, le dossier se referme et le silence retombe dans la salle.
« Non, ce n’est pas tout. » Indique la quatrième voix. « Et c’est bien pour cela que nous sommes réunis aujourd’hui. »
Une lettre, marqué de cire des armoiries McLeod, est jeté sur la table non loin du dossier.
« Malgré le décès récent de son épouse, Alexander McLeod a confirmé son intention de revenir en Angleterre afin de, je cite : “Faire un état des lieux et m’assurer de la pérennité de l’Angleterre magique.”. Il prévoit son arrivé d’ici la fin de la semaine. Je vous pose donc la question. »
La voix est trop calme pour être naturelle, et la tension est palpable dans la pièce.
« Que faisons-nous ? »



Dernière édition par Alexander A. McLeod le Lun 4 Mar - 22:12, édité 1 fois
membre du mois - you are our gold
Adonis A. McLeod
Répartition : 05/03/2018
Hiboux Envoyés : 518
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Adonis A. McLeod, Lun 4 Mar - 21:59 (#)
PAPYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY

Welcome home Uncle *O*


admin - i don't want just a memory
Euphrasie Malefoy
Répartition : 11/08/2015
Hiboux Envoyés : 1418
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Euphrasie Malefoy, Lun 4 Mar - 22:16 (#)
Messire McLeod Chou Chou

Bienvenue parmi nous Nih Daengelo


    Soldier of purification    
    Let us accept the sacrifices of our daily life, this slow martyrdom which purifies our world. Let us accept to create the new era.
membre - war is the sea i swim in
Linda Oswin
Répartition : 25/06/2018
Hiboux Envoyés : 151
En ligne
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Linda Oswin, Mar 5 Mar - 20:53 (#)
Bienvenue ici, j'aime déjà ton personnage Donjuan
J'attends ta fiche de lien pour quémander !


“There’s a lot of things you need to get across this universe. Warp drive… wormhole refractors… You know the thing you need most of all? You need a hand to hold.”
-The Tenth Doctor
Linda Oswin
membre - shame to die with one bullet left
Lilith A. Goyle
Répartition : 05/11/2018
Hiboux Envoyés : 58
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Lilith A. Goyle, Jeu 7 Mar - 9:18 (#)
mais c'est quoi ce choix d'avatar de malade dead respect c'est tellement parfait HOHOHOHOHOHOHOHOHHO
J'aurais préféré un Malefoy mais bon Yeah! Yeah! hihi Igor (ça va j'déconne)
bonne chance pour la fin de ta fiche vu que tu l'as bien avancée déjà mdr Daengelo
admin - shame to die with one bullet left
E. Greer Cavendish
Répartition : 18/06/2017
Hiboux Envoyés : 551
En ligne
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par E. Greer Cavendish, Ven 8 Mar - 18:43 (#)
Tant de perfection Chou J'aime tout Daengelo

Bienvenue à toi et si tu as des questions tu sais où nous trouver Robert47cm





Screaming in the dark, I howl when we're apart. drag my teeth across your chest to taste your beating heart. My blood is singing with your voice. I hunt for you with bloody feet across the hallow'd ground— Florence and the Machine, Howl.
admin - i don't want just a memory
Euphrasie Malefoy
Répartition : 11/08/2015
Hiboux Envoyés : 1418
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Euphrasie Malefoy, Sam 16 Mar - 0:38 (#)
Comment t'en sors-tu Alexandre Chou love ?


    Soldier of purification    
    Let us accept the sacrifices of our daily life, this slow martyrdom which purifies our world. Let us accept to create the new era.
newbie - don't argue with your own nature
Alexander A. McLeod
Répartition : 02/03/2019
Hiboux Envoyés : 4
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Alexander A. McLeod, Dim 17 Mar - 20:19 (#)
Ça va ça va une semaine un peu mouvementée mais je devrais pouvoir finir ma fiche en début de semaine (mettre a jour pour le don).
admin - high above, the greatest wonder
Alekseev Gaunt
Répartition : 27/08/2017
Hiboux Envoyés : 478
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Alekseev Gaunt, Lun 18 Mar - 17:55 (#)
Aucun problème Chou Bon courage à toi love


    Take me to hell
    There’s darkness in all of us. Some are just better at hiding it than others.
Contenu sponsorisé
Message Re: Cela aussi passera - Alexander A. McLeod
par Contenu sponsorisé, (#)
 

Cela aussi passera - Alexander A. McLeod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

BELLUM PATRONUM :: Voie 9 ¾ :: La Cérémonie de Répartition