BELLUM PATRONUM


Version 29
Une nouvelle version a été installée sur le forum, accompagnée de son lot de nouveautés.
Vous pouvez la commenter ici.
Limite des sang-purs
Les sang-pur au nom inventé sont limités aux familles d'origine étrangère.
Merci de vous rediriger vers les familles de la saga ou les familles de membres pour le reste.
équilibre des groupes
En créant votre personnage, merci de considérer jouer un élève de Poudlard, dont les nombres sont réduits.
Si vous préférez jouer un adulte, considérez jouer un mangemort, dont nous manquons également.

Liste et demandes de particularités magiques
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Recherché Par Les Autorités
avatar
Recherché Par Les Autorités

Répartition : 12/03/2011
Hiboux Envoyés : 1118
Message Liste et demandes de particularités magiques
par Albus Dumbledore, Sam 5 Sep 2015 - 16:57 (#)
Les particularités magiques
happiness can be found even in the darkest of times
Si les dons et talents sont rares dans le monde des sorciers, les particularités magiques sont quant à elles exceptionnelles. Dans ce sujet, il vous sera possible de faire une demande afin de doter votre personnage d'une de ces capacités. Certaines particularités sont à demander avant la validation (ou nécessiteraient un changement de personnage), faites donc bien attention à celles pour lesquelles il est marqué Don inné, elles seront à demander avant validation obligatoirement. N'oubliez pas que les particularités doivent être respectées et exploitées, en cas contraire, elle risque de vous être enlevée. Pour faire votre demande, il vous suffira de remplir le formulaire présent plus bas et de le poster à la suite de ce message.

Il vous est désormais possible d'avoir trois particularités magiques, sous certaines conditions. Vous ne pouvez avoir que deux particularités concernant le patronus et une particularité concernant le sorcier ou l'inverse, deux particularités concernant le sorcier et une concernant le patronus.

Code:
<XTT>Pseudo: </XTT> écrire ici
<XTT>Particularité souhaitée: </XTT> écrire ici
<XTT>Motivations: </XTT> écrire ici
<XTT>Mini-RP: </XTT> écrire ici une mise en situation du don expliquant son exploitation, ou bien l'obtention de ce dernier et ce qu'il implique pour votre personnage. (gardez à l'esprit que cette partie est essentielle pour votre demande)

Animagus (6/9)
Un Animagus est un sorcier ayant la capacité de se métamorphoser à volonté en l'animal qui convient le mieux à sa personnalité, mais il ne peut pas savoir la forme qu'il prendra avant la fin de son apprentissage. Apprendre à être Animagus est très difficile et nécessite plusieurs années d'apprentissage. C'est pour cette raison que le ministère de la Magie surveille de très près les personnes voulant le devenir. La différence fondamentale entre les métamorphoses "communes" et "animagiques" est que le transformé "normal" devient entièrement animal, perd toute conscience humaine qui laisse place à un instinct bestial jusqu'à ce que quelqu'un annule le sort. L'Animagus, lui, garde souvenirs, pensée et conscience. Il faut aussi noter qu'une personne atteinte de lycanthropie n'est pas considérée comme un Animagus.

Places élèves:
@Nora L. Weasley - Buse
@Sebastian D. Prince - Léopard noir
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Kai D. Blumenthal - Lynx
@Eachan Reid - Renard roux
@Richard A. Flint - Chat Bombay
Place libre
Place libre

Dæmon (2/5)
Accusés à tort de magie noire qui leur a valu leur appellation, les dæmons sont des adultes ayant réussi à faire apparaître la forme physique de leur patronus. Ils ont pour cela dû passer par un entrainement intensif du même type que celui que les animagus doivent subir. Il leur faut être doté d'un réel désir de faire apparaître cette partie d'eux-même et cette possibilité n'est pas donnée à tout le monde. Beaucoup ont échoué, n'obtenant aucun résultat malgré leur acharnement. Les patronus des dæmons n'ont qu'une seule forme, celle qui était produite lorsqu'il lançaient le sort.

Places adultes:
@Orpheus Von Sachsenheim
@Ethan Williams
Place libre
Place libre
Place libre

Devin (4/9)
Don inné. La divination est l'art de prédire l'avenir et aussi faire apparaître ses rêves. Matière enseignée dès la troisième année en option à Poudlard, la divination est un art difficile à maîtriser et pas à portée de tous. Certains élèves se contentent de suivre et d'essayer de comprendre les cours auxquelles ils assistent. Même s'il parviennent à interpréter les signes, ils ne pourront jamais être caractérisés comme devins. Ils existent cependant des élèves, plus rares, dotés de ce que l'ont appelle le troisième oeil. Sujets aux visions, il est dit de ceux-ci qu'ils peuvent véritablement voir l'avenir et même délivrer des prophéties.

Places élèves:
@P. Murphy Prewett
@Thalia D. Selwyn
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Cassiopeia H. Beurk
@Regor G. Black
Place libre
Place libre
Place libre

Fourchelang (1/1)
Don inné. Le Fourchelang est le langage des serpents et de ceux qui peuvent le parler. Les sorciers qui sont Fourchelangs possèdent une compétence très singulière, qui semble être héréditaire. La faculté de parler Fourchelang est extrêmement rare, l'un des rares sorciers connus à savoir parler Fourchelang était Salazar Serpentard, et c'est la raison pour laquelle il fut si célèbre. Il est dit que ceux pouvant parler Fourchelang aujourd'hui sont ses descendants. Les sorciers capables de parler Fourchelang jouissent d'une très mauvaise réputation au sein de la communauté magique car cette faculté est souvent associée à la magie noire.

Place adulte ou élève:
@Cecil M. Nott

Legianima (5/7)
La legianimancie est un domaine de plus en plus exploité de nos jours. Du latin « legi » signifiant « lire » et « anima » qui se traduit par « âme », la legianimancie est un don permettant d'entendre les pensées de tout patronus se trouvant à proximité. C'est un pouvoir vu comme une occasion de contourner la legilimencie pour atteindre les profondes pensées et souvenirs d'autrui, bien que beaucoup moins fiable et plus aléatoire. Afin de devenir legianima, les sorciers devront suivre un entrainement un peu moins intensif mais tout aussi compliqué, nécessitant un acharnement considérable. Il existe pourtant quelques rares cas recensés de legianima possédant ce don depuis la naissance, ou tout du moins l'apparition des patronus. Il s’agirait d'une grande empathie terriblement développée.

Places élèves:
@Delliha A. McLeod  
Place libre


Places adultes:
@Emeraude A. Prewett
@Nahuel E. Irwin
@O. Jill Peverell
@Ivy Shacklebolt
Place libre

Legilimens (4/9)
La legilimencie est une discipline qui consiste à pénétrer l’esprit d’une autre personne et les possibilités que cela apporte dépend du degré de maîtrise du sorcier. Il y a un premier stade, après un certain temps d’apprentissage, où le legilimens peut aisément lire les autres, comme par exemple savoir si on lui ment mais où il commence seulement à maîtriser le sort legilimens, qui lui permet d’extraire des souvenirs. Seul un legilimens accompli peut se passer du sort, après un entrainement long et difficile et peut également faire passer des pensées et émotions factices. Il est à noté qu’un contact visuel est presque toujours nécessaire pour les tâches les plus complexes et que celles-ci se révèlent assez douloureuses pour celui qui les reçoit. Certaines personnes cependant ont des prédispositions pour cette capacité et leur entraînement se révèle être plus aisé, leur permettant de se passer du sort tout en pouvant connaître les souvenirs les plus enfouis d’une personne assez rapidement. Nous vous demanderons de justifier les prédispositions de votre personnage par son caractère ou la maîtrise de sa magie si vous décidez qu’il en a.

Places élèves:
@Ebba R. Greengrass
Place libre
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Adrian Y. Silva
@Alekseev S. Gaunt
@H. Basile Lestrange
Place libre
Place libre

Lycanthrope (1/4)
Les humains, sorciers ou Moldus, deviennent des loups-garous lorsqu'ils ont été mordus par l'un d'entre eux. Les loups-garous évitent généralement de se reproduire, mais il est possible qu'un humain soit un loup-garou de naissance. Le lycanthrope recherche activement les humains de préférence à toute autre proie. On ne connaît pas de traitement à cette maladie mais la potion Tue-loup permet de soulager les symptômes les plus terribles.Lorsque la lune n'est pas pleine, le loup-garou est aussi inoffensif que n'importe quel autre sorcier. Leur statut n'est pas clairement défini. Ils furent longtemps ballotés entre le Service des Êtres et le Service des Animaux et d'ailleurs à ce jour il existe un Bureau d'assistance sociale aux loups-garous rattaché au Service des Êtres tandis que le Registre des loups-garous et l'Unité de capture des loups-garous dépendent du Service des Animaux. Albus Dumbledore fait preuve de clémence envers eux et a décidé d'accueillir les enfants-lycanthropes à Poudlard, à condition qu'ils aillent se barricader dans la Cabane Hurlante lors de chaque pleine lune: un passage secret a été aménagé sous le Saule Cogneur. Il est à noter que Voldemort se trouve être de plus en plus intéressé par les lycanthropes afin de remplir ses rangs, vous pouvez vous servir de ce détail lors de votre demande et ces derniers sont d'ailleurs à privilégier.

Places élèves:
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Leviathan M. Faust
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre


Oblamens (4/11)
Un oblamens est une personne ayant réussi à briser le lien de proximité entre elle et son patronus au point de pouvoir s'en éloigner comme elle le souhaite. Le lien psychique n'est cependant pas brisé, l'un ressent toujours les sensations de l'autre et la communication par la pensée est toujours effective. L'oblation demande énormément d'entraînement et est très douloureuse. Certains ont abandonné de peur de perdre la raison ou pire, leur patronus. Il faut savoir qu'il y a également des cas où l'expérience est traumatisante. Mais lorsque ça marche, le sorcier est doté d'une liberté nouvelle. Le besoin de rester proche de son patronus persiste cependant et il sera rare de les voir séparés pendant trop longtemps.  

Places élèves:
@Zephyr N. Lannister
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre

Places adultes:
@E. Greer Cavendish
@"Lux Lloyd"
@Quinn L. Warren
Place libre
Place libre
Place libre

Occlumens (2/10)
L'occlumancie est une discipline magique qui consiste à bloquer son esprit contre les tentatives de pénétration extérieure. Une personne qui la pratique est appelée un Occlumens. Le contraire de l'occlumancie est la legilimancie, ces dons sont étroitement liés ainsi et mis face à face, leurs pouvoirs s'annulent.  Ces dons nécessitent cependant de nombreux efforts et l'entrainement est loin et périlleux, rares sont ceux à y parvenir, de plus, il vaut mieux être détendu et concentré pour bien le pratiquer.

Places élèves:
@Chiara I. Goyle
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Serafina N. Lestrange
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre

Métamorphomage (3/7)
Don inné. Un Métamorphomage est un sorcier ayant la capacité de se métamorphoser spontanément, sans l'aide de potions ou de sortilèges. Les métamorphomages peuvent ainsi prendre l'apparence de n'importe qui. Pour se transformer, ils crispent leur visage et le changement s'effectue alors. Contrairement aux animagi, on ne peut pas devenir métamorphomage par l'apprentissage. Un métamorphomage l'est dès la naissance. Lorsqu'il y a de puissants sentiments (colère, joie, angoisse), la chevelure se colorie alors spontanément. Les cheveux deviennent alors roses, bleus, violets selon l'humeur. Cette capacité rare peut être héréditaire, il suffit que l'un des deux parents en soit doté, comme elle peut apparaître aléatoirement.

Places élèves:
@A. Halcyone Londubat
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Reine C. Lenoir
@Dylan L. Croupton
Place libre
Place libre

Polymorphomage (3/9)
Don inné. Si l’on connaissait les métamorphomages jusqu’à présent, les polymorphomages n’ont fait leur apparition que très récemment. En effet, cette particularité ne touche pas le sorcier mais bien le patronus de ce dernier qui plutôt que d’avoir deux apparences peut quand à lui prendre la forme de son choix et se transformer à sa guise. Pour se transformer, le patronus se contente de songer à sa nouvelle apparence et ce, sans crier gare. Le sorcier se retrouve par ailleurs complètement impuissant face à ces métamorphoses incontrôlées. Ces transformations sont par ailleurs étroitement liées aux émotions du patronus face à une situation. Nul ne sait comment est apparue cette particularité.

Places élèves:
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre

Places adultes:
@Philip H. Jacobsen
@J. Lyall Ingherneils
@H. Thorun Mortensen
Place libre
Place libre

Sang de Vélane (1/8)
Don inné. La Vélane est une créature d'apparence humaine capable d'attirer tous les hommes via un puissant sortilège. Elle prend l'apparence d'une femme à la beauté enivrante, presque surnaturelle mais lorsqu'elle s'énerve elle devient hideuse et ressemble à une harpie. Les véritables vélanes ne sont bien entendu pas autorisées à Poudlard puisqu'elles sont considérées comme des créatures, en revanche, certains sorciers peuvent disposer de sang de vélane en leurs veines, seules les jeunes femmes peuvent disposer des pouvoirs (atténués selon la dilution) des vélanes, elles sont caractérisées par leur grande beauté. Il parrait cependant que ces jeunes femmes ont un caractère plus difficile qu'à l'accoutumée.

Places Elèves:
@A. Narcisse Hepburn
Place libre
Place libre
Place libre

Places adultes:
Place libre
Place libre
Place libre
Place libre


Dernière édition par Albus Dumbledore le Sam 21 Oct 2017 - 20:25, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Invité, Lun 7 Aoû 2017 - 15:04 (#)
Pseudo: Ellin M. Yoon
Particularité souhaitée: Legianima
Motivations: Ma première pensée est : Faut oser dans la vie ! Bawais, j'suis pas du genre à oser et à prendre des initiative mais comme je suis ultra motivée par le contexte de ce forum je me suis dit : Allez, soyons fou ! C'est la particularité qui m'intéresse le plus donc je me suis dit que j'allais tenter ! Je suis ultra nouvelle sur le forum donc il y a risque mais pas graaaave :3 Vu que j'ai déjà fait du rpg avant ( depuis 4 ans et encore maintenant en fait ), je me dis qu'acquérir cette particularité va me permettre d'exploiter au maximum mon personnage et qu'elle pourra me donner des rp assez intéressant à faire. Vu mon passé en rpg je pense être capable et avoir le niveau de gérer un don pareil. Je sais que je suis très très très nouvelle on va pas se mentir ( huhu ) mais je me sens capable d'assumer une telle particularité. Je souhaiterait si c'est possible, faire en sorte qu'elle ai ce don depuis que son patronus est apparut. Je pense que ce genre de petit " truc " peut être très drôle à jouer de par le caractère de mon personnage. Pour un peu expliquer, si elle a ce don depuis que son patronus est apparut, il y aura un gros paradoxe entre son caractère et cette particularité. En effet, étant introvertie et assez solitaire, entendre les patronus des autre peut très vite la gêner et donc lui faire penser à des choses assez idiote et peut-être même aller jusqu'à la rendre un peu folle. Je vous avoue que inrp, ça peut donner quelque chose de réellement intéressant et très chouette à jouer. Et pouvoir faire des rps riches c'est le pied :3
Mini-RP: Hrp : Je reviens en arrière, pendant la soirée ou elle a découvert son patronus.

La sorte de souris sur l'épaule, Ellin retourna au chateau. De petits flocons commençaient à tomber du ciel et une brise glaciale vint lui fouetter le visage. La neige sous ses pieds craquait au fur et à mesure que ses pieds foulaient le sol. Pendant le trajet, un silence de plomb s'installa. L'animal devait être aussi gênée qu'elle puisqu'elle ne parla pas non plus. Elle se serait cru dans un rêve. Une souris lui avait parlé. Bon, elle ne parlait plus maintenant mais il y a quelques minutes, animal lui avait adressée la parole. Etait ce normal ? Aucune idée, dans tous les cas, l'animal lui tenait chaud, blottie dans son cou, rien de mieux pour une soirée d'hivers.

Portes qui claquent. Ouf. Enfin rentrée. La chaleur ambiante du château vint réchauffer les joues et le nez rougis par le froid de l'hivers, si bien que même sa respiration devin haletante. Heureuse d'être rentrée, la jeune fille s'adossa quelques minutes au mur près de la porte, tentant de reprendre une respiration normale. Il fallut quelques minutes pendant lesquelles, le silence dans sa tête était toujours présent. Lorsqu'elle se remis droite pour reprendre sa route, elle entendit la même voix que tout à l'heure mais dans un murmure.

« Ou va-t-on..? »

Soupir de la part de la jeune fille. Elle n'avait donc pas rêver, elle avait réellement un animal installé sur son épaule et qui en plus de ça, pouvait lui parler. Comme un gros bug dans le système. Ellin vérifia que personne n'était dans le couloir avant de répondre.

« Dans le dortoir. C'est bientôt l'heure du couvre feu »

Pas de réponse. Les pieds de la coréenne continuèrent de fouler le sol en direction de la fameuse salle commune. Elle arriva enfin à un croisement lorsqu'une grosse voix masculine gronda dans sa tête.

« Mais qu'est ce que tu fais toi ! Tu t'es pris pour qui ?!? »

Petit cris lâché sans faire exprès. Une de ses mains vint se plaquer sur sa bouche tandis que ses pieds avaient eu le réflexe de se reculer. La vois était vraiment menaçante. Mais d'où est ce que ça venait ? Yuko regarda sa "maîtresse" en se demandant ce qu'elle fabriquait. Cette dernière chuchota à l'animal.

« Toi aussi.. Tu l'as entendue ? »

Le mammifère pencha sa tête sur le côté en signe d'interrogation. C'était donc un non. Prudemment, Ellin revint sur ses pas et passa sa tête à l'angle du mur. Elle apperçut un garçon, assis par terre l'air terrifié, en train de regarder un énorme tigre assis devant lui. Oh bon dieu. La jeune fille s'empressa de continuer tout droit pour ne pas avoir à se faire voir par cet énorme carnivore. Elle n'avait pas aidé le garçon, tempis il se débrouillerait. Pressant le pas pour arriver le plus vite possible à sa salle commune, elle se retrouva bientôt face à un groupe d'élèves. C'est là que le cauchemar commença. Des voix aigues, des voix graves, des voix avec des cheveux sur la langue, des voix nasillardes, toutes se mélangèrent dans la tête de la jeune fille dans un énorme brouhaha.Des discussions variées résonnaient dans sa tête comme si on sonnait milles et une cloches juste à côté de ses oreilles. Un mal de tête soudain lui pris et elle eut presque l'impression de tomber dans les pommes. Par réflexe, la jeune fille plaqua ses mains contre ses oreilles et parti en courant de cet endroit. La cacophonie s'estompa de plus en plus au fur et à mesure qu'elle s'éloignait. Mais qu'est ce que c'était que ce truc. C'est totalement perdue qu'Ellin regagna sa salle commune. C'est le regard vide, cherchant une explication qu'elle entra dans le dortoir. Là elle y retrouva une première année qui semblait dormir. Essayant de faire le moins de bruit possible, la jeune fille se mis au lit avec le patronus lové dans son cou. Alors qu'elle allait s'endormir, une autre voix parvint à sa tête, plus douce.

« Je vois, tes parents sont donc morts quand tu étais enfant.. »

Les muscles qui se crispent, les points qui se serrent et la mâchoire qui se tend. Elle avait compris. Elle ne devenait pas folle, elle entendait réellement des voix. Mais pas n'importe lesquelles. Celles des patronus, lui donnant donc l'occasion de savoir énormément de choses sur les gens. Mais elle ne voulait pas de ça. Elle n'en voulait pas, il fallait la laisser tranquille. Ellin allait se retrouver avec des secrets qu'elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait rien. Le malheur des autres leur appartenait, ce n'était pas le sien. Pourquoi elle.. ? Pitié, pas elle. Un poids de plus à porter sur ses épaules. Les genoux se replièrent lentement contre sa poitrine et la tête se replia également. C'est donc en boule, qu'elle essaya de dormir, tandis qu'elle entendait toujours la voix douce parler, lui révélant dans le même temps des secrets, des choses intimes sur la petite fille. Pourquoi..


Merci de votre attention Brille
Ellin ~
habitant de Londres
avatar
habitant de Londres

Répartition : 12/03/2017
Hiboux Envoyés : 131
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Trajan V. Delacroix, Mar 8 Aoû 2017 - 19:47 (#)
je transmets Chou



we grew up like weeds in a garden
we learned to play truth or dare with our aching tongues both of us counting to three under the stars. ‘the world may be cold and haunted, but it’s all i want- all i could ever dream of as long as you’re next to me’. the world spins around us, it becomes and it ends and still we stand in the ash of it all. we are two flowers tangled by the roots and forever in bloom. we laugh and we cry, we fight and one day we will die but if we must, let it be as it’s always been– side by side
Élève de gryffondor
avatar
Élève de gryffondor

Répartition : 27/09/2015
Hiboux Envoyés : 589
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par A. Halcyone Londubat, Sam 12 Aoû 2017 - 16:12 (#)
@Ellin M. Yoon ta demande est acceptée Chou


she’s beautiful, she could swallow stars
galaxies, the cosmos and her eyes would still shine with stardust. i like her, mom. i like her so much it hurts ✻  and one day we’ll crash together because you and me, we are made from each other’s ribs and you and me, our hearts are slotted in the other’s chest. the stars only exist to serve as our spotlight, and the constellations, the ancient stories, they have nothing on us. the two of us, blood drenched and ruined but still good with our love so glorious the world restarts at our first kiss
avatar
Invité
Invité
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Invité, Mer 16 Aoû 2017 - 2:30 (#)
Pseudo: Théodore Maggie Fhayolain
Particularité souhaitée: métamorphomage
Motivations: LA motivation est là! J'veux dire, le contexte du forum m'impressionne, il est cool et j'me suis dit qu'il faut bien essayer dans la vie ! En plus que comme je n'ai pas fais de RP depuis très longtemps et que je m'y suis remis depuis peu, pouvoir exploité un changement comme ça , c'est carrément génial et j'adore le challenge! , surtout si ma belle Théo est sang-mèlée vivant dans le monde moldus - Comme on dit, ça me permet de ne pas être bloquée a un moment, puisque je peu complètement être livre de ce côté la - de plus, la youtubeuse que j'ai pris pour faire ma Théo a un millions de couleurs de cheveux et c'Est une cosplayer qui change souvent de couleur d'yeux aussi, alors pouvoir la changer à ma guise au gré de ses humeurs c'est carrément génial!
Mini-RP:  Retour en arrière alors que Théodore était une simple élève dans une école Moldus du quartier. En coup de vent, elle décide de se diriger directement dans sa chambre alors qu'elle pleurait. Maggie, sa grand-mère, la suivit à la trace; elle savait que quelques chose ne fonctionnait pas. Jamais la gamine ne rentrais au foyer en pleurant.

« Théo... Ma belle qu'est ce qui t'arrive hein? Je peu entrer? »

Un lourd sanglot ne fut que la seule réponse que l’aînée reçu. Peu convaincu, la dame sortit sa baguette magique de sa poche de tablier et la posa contre la poignée, un simple « Alohomora » suffit pour déverrouillée cette dernière. La dame fut alors accueillis par une petite boule de tristesse pourpre. Elle sourit, s'approchant de la gamine qui sanglotait;

« Ma pauvre enfant, que ce passe t'il donc? Cela aurait-il un lien avec la douce couleur qui recouvre tes cheveux bruns? »

Un second sanglot, puis un soubresaut vint déranger le chat qui semblait dormir paisiblement contre son maître, donnant raison à  l’aînée, caressant doucement le dos de sa petite fille, elle lui expliqua ce qu'était un métamorphomage et ce que cela impliquait. C'est alors que la demoiselle se releva, le visage peuplée de taches de rousseurs qui n'y était pas ce matin là.. Puis tout doucement, le pourpre fit de nouveau place à la tendre couleur brune auquel était habituée la jeune Théo, coulant le long de ses boucles, tel l'eau de la douche. Puis ce fut au tour de Maggie, d'avoir de jolis cheveux coloré  - bleu dans son cas, ainsi qu'une trompe d'éléphant qu'elle fit bouger dans tout les sens, ce qui fit rire la gamine de nouveau.

« Tu n'es pas seule et ce n'est pas une maladie, c'est un don. Ton père aussi avait cette capacité, tout comme moi, il faut simplement être très prudent aux yeux de tes amis moldus... Eux, ils ne comprendraient pas. »

L'accueillant dans ses bras, elle la serra doucement alors que les cheveux de la gamine tournaient de nouveau au bruns, signe qu'elle était consolée. Puis la langue de la gamine se délia enfin et la femme comprit. D'un point de vue Moldus, ce n'était pas tout les jours qu'on pouvait voir sa camarade de classe se fâchée et avoir les cheveux qui tourne au vert! C'est alors que cette dernière, gênée et surtout honteuse, s'était sauvée à toute allure pour retourner à sa maison afin de s'y cacher, la colère avait fait place à la tristesse et le vert s'était changer en pourpre.



~ Valaaa
Élève de gryffondor
avatar
Élève de gryffondor

Répartition : 27/09/2015
Hiboux Envoyés : 589
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par A. Halcyone Londubat, Ven 18 Aoû 2017 - 19:03 (#)
je transmets Chou


she’s beautiful, she could swallow stars
galaxies, the cosmos and her eyes would still shine with stardust. i like her, mom. i like her so much it hurts ✻  and one day we’ll crash together because you and me, we are made from each other’s ribs and you and me, our hearts are slotted in the other’s chest. the stars only exist to serve as our spotlight, and the constellations, the ancient stories, they have nothing on us. the two of us, blood drenched and ruined but still good with our love so glorious the world restarts at our first kiss
Recherchée par les autorités
avatar
Recherchée par les autorités

Répartition : 19/01/2014
Hiboux Envoyés : 1251
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Lyubomyra Hulyahrotsky, Dim 20 Aoû 2017 - 15:21 (#)
@Théodore M. Fhayolain ta demande est acceptée Brille Cependant, il ne faut pas que tu oublies que la métamorphomagie est un don qui apparaît dès la naissance, et donc les changements de formes le sont depuis le début de la vie de ton perso Potté De plus, faut faire attention aux moldus, parce que les transformations devant leurs yeux sont difficiles à gérer HOHOHOHOHOHOHOHOHHO


I WAS BORN IN THE FIRE BURNING AT THE ROOT OF MY HEART, AT THE BASE OF MY THROAT, AT THE BOTTOM OF MY LUNGS and with every beat of my heart it spread like the blood in my veins. fire was my cradle, my birthmate and i suspect fire will be my deathbed too. i think my happy ending is to flare out like a supernova. after all, what can fire do but burn? if i live to see the fire die in me, i do not know who i will be then but i do know that i do not want to know that person– made only of ashes blowing in the wind, of the mirage of light on the horizon where the sun died of the aftertaste of something glorious. i think i was born to die young.
Élève de serdaigle
avatar
Élève de serdaigle

Répartition : 23/08/2017
Hiboux Envoyés : 66
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Thalia D. Selwyn, Jeu 24 Aoû 2017 - 0:38 (#)
Pseudo: Thalia D. Selwyn
Particularité souhaitée: devin
Motivations: alors gérardrpz ça va être long me connaissant, i'm sorry RIP
mes motivations sont en deux temps SCREAMING je vais commencer par expliquer pourquoi je voulais une particularité pour ce personnage, sans avoir eu une idée précise de laquelle au départ et ensuite j'expliquerai pourquoi je veux jouer devin en particulier et comment SCREAMING (ouais je fais ça comme une dissert avec annonce de plan et tout, je me sens plus)
du coup Twisted ma motivation de base pour avoir une particularité est étroitement liée avec l'idée de personnage que j'ai eu envie de jouer jaredditoui il faut que savoir que Thalia vient d'une famille majoritairement composée de Disciples mais des Disciples de base wuuuuut ce qui veut dire que ses parents et d'autres membres de sa famille ont rejoint le groupe Shacklebolt et ont bossé avec Samuel Shacklebolt au tout début, sur le remède pour la peste des patronus. Ses parents ont ensuite été forcé de rester dans le groupe par le biais de chantage quand celui-ci a été infiltré par les mangemorts, car ce sont des chercheurs brillants dans le monde magique et qu'ils étaient précieux pour les Disciples (pour le reste de sa famille, c'est pas encore entièrement décidé, par exemple Ophelia y est de son plein gré même si légèrement influencée mais le plus important reste les parents) Du coup pour intégrer Thalia là dedans, puisque j'ai plutôt eu l'idée de la famille en premier (étant très inspirée par l'intrigue AMAGAD), j'ai eu l'idée qu'elle ait un don de naissance, une particularité qui serait intéressante et exploitée par les Disciples à leur avantage jaredditoui comme je pouvais pas la vieillir et en faire une full disciple, puisque son âge est important pour un lien, j'aimais vraiment l'idée qu'on se serve d'elle comme ça, pour une autre raison que ses parents, pour un truc qui fait partie d'elle et sur lequel elle a pas de contrôle (dans le sens où elle peut pas s'en débarrasser quoi, donc aux yeux des Disciples, elle sera toujours intéressante)
J'en viens donc à pourquoi devin athanaditnon pour être honnête j'ai eu l'idée en regardant sense8 RIP mais je vais essayer d'expliquer au mieux sans faire référence à la série, pour pas spoiler et pas vous perdre athanaditnon du coup l'idée c'est qu'étant devin, les visions de Thalia seraient très précieuses aux Disciples, parce que même si elle ne peut pas contrôler ce qu'elle voit, il y a quand même de fortes chances qu'elle voit quelque chose les concernant, puisque bon, sa famille en fait partie athanaditnon du coup elle est directement touchée et concernée, donc wuuuuut dans ma tête ils auraient un légilimens dans leurs rangs et ce legilimens utiliserait son don (à lui) pour lire son esprit et voir si elle a eu des visions concernant les Disciples wuuuuut (ils pourraient lui demander mais à mon avis ils veulent pas prendre la chance qu'elle mente en disant qu'elle a rien vu, donc ils vérifient direct athanaditnon)  et donc elle va avoir quelqu'un régulièrement dans son esprit et pour moi, on sent quand même quand un légilimens fouille dans nos pensées (pas comme quand un légilimens les entend juste, comme Queenie dans FB) et du coup ça sera super désagréable pour Thalia Quickvafermer du coup elle essayerait de trouver des moyens de bloquer ses visions, pas parce qu'elle est contre les disciples mais parce qu'elle est égoïste et qu'elle pense à son propre bien être mental, et qu'elle veut faire croire aux disciples qu'elle leur est plus utile jaredditoui et ça lui créerait plein de soucis avec eux jaredditoui éventuellement, je la ferais évoluer dans un sens comme dans l'autre (soit elle rejettera complètement son don, soit elle essayera de s'en servir comme atout personnel) mais c'est encore trop loin pour que je me décide, je crois que j'ai de quoi faire niveau trucs à exploiter avec tout ça HOHOHOHOHOHOHOHOHHO et du coup je trouve ça super intéressant à exploiter avec l'intrigue actuelle, donc ça me motive de fou dead je crois que c'est tout jaredditoui

Mini-RP:
Septembre 1982 - « Thalia ? » Le jeune homme passa une main devant les yeux de la concernée, sans réponse. Elle ne l’entendait pas, son regard fixé dans le vide, son esprit entièrement déconnecté de l’instant présent. Elle s’était interrompue dans son geste, alors qu’elle s’installait à son bureau et qu’elle s’apprêtait à ouvrir son manuel, sa main toujours posée sur la couverture. Son voisin tenta un geste de nouveau, sans succès. Elle ne le voyait pas. Elle ne voyait rien ce qu’elle avait sous les yeux. Et pourtant, elle voyait. Elle voyait le visage victorieux d’Antigone Fawley, son poing levé, la foule l’acclamant. Les images changeaient, emplissaient son esprit, défilant comme si elle les avait sous les yeux, lui donnant elle-même l’impression d’y être. Elle voyait les titres des journaux annoncer la victoire de la candidate à la course ministérielle en lettres épaisses. La scène change de nouveau. Elle voyait les sorciers célébrer ce qui était appelé un grand pas pour le monde magique, défilant dans la rue pour montrer leur soutient à la nouvelle Ministre de la Magie. Et soudain, elle ne voyait plus. Soudain, elle avait de nouveau sous les yeux son bureau, son manuel, le professeur qui prenait place devant eux. Elle battit des paupières, essayant de ne pas paraître trop désemparée, ne sachant pas si on avait remarqué l’absence qu’elle avait eu. Elle était également incapable de savoir combien de temps cela avait duré, ayant appris par sa famille qu’elle était déjà restée ainsi pendant des dizaines de minutes, absorbant le flux d’informations que son cerveau recevait. Ouvrant finalement son manuel, elle capta le regard fixe que lui lançait son voisin de table, les sourcils froncés. La jeune femme se tourna vers lui, haussant les sourcils.  « Quoi ? » demanda-t-elle dans un souffle. Il désigna son visage d’un geste vague de la main. « Je sais pas, tu… T’avais l’air ailleurs, » lui répondit-il avec une expression rebutée. Thalia lui adressa un sourire, secouant la tête. « Oh, désolée. Je pensais à autre chose, » mentit-elle, sentant la gêne faire chauffer ses joues. Elle aurait aimé pouvoir être plus discrète, pouvoir s’isoler lorsque cela arrivait, pouvoir contrôler ce qu’elle faisait. Elle aurait aimé que cela n’arrive pas du tout. Ce que ses parents avaient appelé un don toute son enfance devenait peu à peu un fardeau, maintenant qu’elle était épiée. Ses visions ne la concernait plus seulement elle. Ses visions étaient analysées, exploitées, détaillées au profit d’autrui, sans considération pour ce qu’elle voulait, elle. Les disciples, puisqu’ils s’appelaient ainsi à présent, n’avaient pas pensé à lui demander son avis, n’avaient pas cherché à savoir si elle voudrait se montrer coopérative, d’elle-même. Elle avait même posé la question à ses parents, lorsqu’elle s’était aperçue qu’ils étaient parfaitement au courant et qu’ils n’en disaient rien. Ils ne savent pas s’ils peuvent te faire confiance, lui avait répondu sa mère d’un ton doux, malgré ses mots. Tu pourrais leur mentir. Thalia lui avait assuré que non, qu’elle pourrait se montrer très coopérative si c’était ce qu’ils souhaitaient mais cela n’avait servi à rien. Ils ne veulent pas prendre de risque, avait ajouté sa mère. La discussion n’avait pas eu de suite et elle s’était retrouvée sans solution, obligée d’accepter son sort. Obligée d’accepter sa présence. La brune savait qu’elle reviendrait, tôt ou tard, collecter ce qui lui était dû. Elle revenait toujours, après tout, même lorsque cela faisait des mois que Thalia n’avait pas senti sa présence dans son esprit. Et elle savait que ce qu’elle avait vu lui serait utile, qu’elle s’empresserait de le rapporter à ses supérieurs. La victoire d’Antigone Fawley, l’une des candidate à l’élection ministérielle sorcière, avait été claire. Ce n’était pas ce qu’ils voulaient et elle était certaine qu’avec cette information, ils sauraient quoi faire pour éviter que cela ne se produise. Après tout, ses visions n’étaient qu’une version de la réalité, qu’une possibilité qui pouvait se dérouler si l’état actuel des choses ne changeait pas. Et elle n’avait pas de doute sur le fait que les disciples n’hésiterait pas à redresser le destin pour écarter leur adversaire.
Il ne lui fallu attendre que trois jours, cette fois-ci. Trois jours, avant de la sentir se glisser dans son esprit. Elle sentit l’invasion dans ses pensées au moment où elle entrait chez Scribenpenne. La nausée la saisit à la gorge, alors que ses doigts agrippaient une étagère au hasard et qu’elle bifurquait rapidement entre les rayons pour d’abriter des regards. A l’écart, elle ferma les yeux, posant son front contre un mur, sa respiration se faisant saccadée. Elle pouvait la sentir, sans réellement savoir comment, comme une voix qui chuchotait au creux de son oreille sans qu’elle ne puisse en détacher des mots. Comme une pensée invasive donc elle n’arrivait pas à se défaire et qui était par conséquent impossible à ignorer. Elle avait l’impression qu’on exposait le moindre de ses secrets, qu’elle était mise à nue, sans possibilité de se cacher, de se débattre, de s’enfuir. Son être entier était exposé, disséqué, scruté dans les moindres détails, alors que son esprit était sondé, fouillé de fond en comble, à la recherche d’un indice. Comme à chaque fois, elle eu la nette impression qu’elle allait être malade, la sensation que lui procurait la présence de la légilimens fouillant activement son esprit se rapprochait de la sensation d’avoir une dizaine de mains parcourant son corps. Abrupte, dégradante, terrifiante. Et aussi vite que la sensation était apparue, elle se sentie libérée, laissant échapper de ses lèvres le souffle qu’elle avait retenu sans s’en rendre compte. Relevant les yeux, elle vit la chevelure blonde sortir de la boutique et disparaître dans les rues du village. Elle reviendrait, elle en était certaine. Et encore une fois, elle serait laissée tremblante, avec l’impression d’avoir été salie, avec l’impression que ses propres pensées ne lui appartenaient plus.


YOU SPIN STARS INTO BLACK HOLES
you drive monsters to extinction. you breathe blood and wake up screaming. you cough on leaves and fall asleep dreaming. flowers are pretty in the same way you are – bursts of beauty covering up fault lines and butterflies pulling hurricanes to shore. you press thorn-tipped fingers into your ribs, twist and tug and pull out burning red. you wear vengeance like a crown; you wear crowns like they’re swords.


Dernière édition par Thalia D. Selwyn le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:40, édité 1 fois
habitant de Londres
avatar
habitant de Londres

Répartition : 12/03/2017
Hiboux Envoyés : 131
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Trajan V. Delacroix, Jeu 24 Aoû 2017 - 1:06 (#)
je transmets Haww



we grew up like weeds in a garden
we learned to play truth or dare with our aching tongues both of us counting to three under the stars. ‘the world may be cold and haunted, but it’s all i want- all i could ever dream of as long as you’re next to me’. the world spins around us, it becomes and it ends and still we stand in the ash of it all. we are two flowers tangled by the roots and forever in bloom. we laugh and we cry, we fight and one day we will die but if we must, let it be as it’s always been– side by side
Élève de serpentard
avatar
En ligne
Élève de serpentard

Répartition : 05/05/2016
Hiboux Envoyés : 4815
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Sebastian D. Prince, Jeu 24 Aoû 2017 - 12:16 (#)
La partie sur le don de devin est impec mais il y a une erreur d'interprétation au niveau de la Legilimencie : Il est nécessaire d'y avoir un contact visuel avec celui qui subit le sort, il faudrait donc revoir cette partie s'il te plait Potté (Pas trop long Hen ! )


Élève de serdaigle
avatar
Élève de serdaigle

Répartition : 23/08/2017
Hiboux Envoyés : 66
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Thalia D. Selwyn, Jeu 24 Aoû 2017 - 15:51 (#)
@Sebastian D. Prince a écrit:
(Pas trop long Hen ! )
t'as cru laullieface

en effet, j'ai pensé à faire des recherches sur les devins mais pas sur les legilimens, my bad Hide du coup je reposte l'intégralité de la demande histoire de tout garder ensemble mais j'ai pas touché aux motivations et il n'y a que la deuxième partie du rp (à partir du deuxième paragraphe) que j'ai modifié GNOE

Pseudo: Thalia D. Selwyn
Particularité souhaitée: devin
Motivations: alors gérardrpz ça va être long me connaissant, i'm sorry RIP
mes motivations sont en deux temps SCREAMING je vais commencer par expliquer pourquoi je voulais une particularité pour ce personnage, sans avoir eu une idée précise de laquelle au départ et ensuite j'expliquerai pourquoi je veux jouer devin en particulier et comment SCREAMING (ouais je fais ça comme une dissert avec annonce de plan et tout, je me sens plus)
du coup Twisted ma motivation de base pour avoir une particularité est étroitement liée avec l'idée de personnage que j'ai eu envie de jouer jaredditoui il faut que savoir que Thalia vient d'une famille majoritairement composée de Disciples mais des Disciples de base wuuuuut ce qui veut dire que ses parents et d'autres membres de sa famille ont rejoint le groupe Shacklebolt et ont bossé avec Samuel Shacklebolt au tout début, sur le remède pour la peste des patronus. Ses parents ont ensuite été forcé de rester dans le groupe par le biais de chantage quand celui-ci a été infiltré par les mangemorts, car ce sont des chercheurs brillants dans le monde magique et qu'ils étaient précieux pour les Disciples (pour le reste de sa famille, c'est pas encore entièrement décidé, par exemple Ophelia y est de son plein gré même si légèrement influencée mais le plus important reste les parents) Du coup pour intégrer Thalia là dedans, puisque j'ai plutôt eu l'idée de la famille en premier (étant très inspirée par l'intrigue AMAGAD), j'ai eu l'idée qu'elle ait un don de naissance, une particularité qui serait intéressante et exploitée par les Disciples à leur avantage jaredditoui comme je pouvais pas la vieillir et en faire une full disciple, puisque son âge est important pour un lien, j'aimais vraiment l'idée qu'on se serve d'elle comme ça, pour une autre raison que ses parents, pour un truc qui fait partie d'elle et sur lequel elle a pas de contrôle (dans le sens où elle peut pas s'en débarrasser quoi, donc aux yeux des Disciples, elle sera toujours intéressante)
J'en viens donc à pourquoi devin athanaditnon pour être honnête j'ai eu l'idée en regardant sense8 RIP mais je vais essayer d'expliquer au mieux sans faire référence à la série, pour pas spoiler et pas vous perdre athanaditnon du coup l'idée c'est qu'étant devin, les visions de Thalia seraient très précieuses aux Disciples, parce que même si elle ne peut pas contrôler ce qu'elle voit, il y a quand même de fortes chances qu'elle voit quelque chose les concernant, puisque bon, sa famille en fait partie athanaditnon du coup elle est directement touchée et concernée, donc wuuuuut dans ma tête ils auraient un légilimens dans leurs rangs et ce legilimens utiliserait son don (à lui) pour lire son esprit et voir si elle a eu des visions concernant les Disciples wuuuuut (ils pourraient lui demander mais à mon avis ils veulent pas prendre la chance qu'elle mente en disant qu'elle a rien vu, donc ils vérifient direct athanaditnon)  et donc elle va avoir quelqu'un régulièrement dans son esprit et pour moi, on sent quand même quand un légilimens fouille dans nos pensées (pas comme quand un légilimens les entend juste, comme Queenie dans FB) et du coup ça sera super désagréable pour Thalia Quickvafermer du coup elle essayerait de trouver des moyens de bloquer ses visions, pas parce qu'elle est contre les disciples mais parce qu'elle est égoïste et qu'elle pense à son propre bien être mental, et qu'elle veut faire croire aux disciples qu'elle leur est plus utile jaredditoui et ça lui créerait plein de soucis avec eux jaredditoui éventuellement, je la ferais évoluer dans un sens comme dans l'autre (soit elle rejettera complètement son don, soit elle essayera de s'en servir comme atout personnel) mais c'est encore trop loin pour que je me décide, je crois que j'ai de quoi faire niveau trucs à exploiter avec tout ça HOHOHOHOHOHOHOHOHHO et du coup je trouve ça super intéressant à exploiter avec l'intrigue actuelle, donc ça me motive de fou dead je crois que c'est tout jaredditoui

Mini-RP:
Septembre 1982 - « Thalia ? » Le jeune homme passa une main devant les yeux de la concernée, sans réponse. Elle ne l’entendait pas, son regard fixé dans le vide, son esprit entièrement déconnecté de l’instant présent. Elle s’était interrompue dans son geste, alors qu’elle s’installait à son bureau et qu’elle s’apprêtait à ouvrir son manuel, sa main toujours posée sur la couverture. Son voisin tenta un geste de nouveau, sans succès. Elle ne le voyait pas. Elle ne voyait rien ce qu’elle avait sous les yeux. Et pourtant, elle voyait. Elle voyait le visage victorieux d’Antigone Fawley, son poing levé, la foule l’acclamant. Les images changeaient, emplissaient son esprit, défilant comme si elle les avait sous les yeux, lui donnant elle-même l’impression d’y être. Elle voyait les titres des journaux annoncer la victoire de la candidate à la course ministérielle en lettres épaisses. La scène changea de nouveau. Elle voyait les sorciers célébrer ce qui était appelé un grand pas pour le monde magique, défilant dans la rue pour montrer leur soutient à la nouvelle Ministre de la Magie. Et soudain, elle ne voyait plus. Soudain, elle avait de nouveau sous les yeux son bureau, son manuel, le professeur qui prenait place devant eux. Elle battit des paupières, essayant de ne pas paraître trop désemparée, ne sachant pas si on avait remarqué l’absence qu’elle avait eu. Elle était également incapable de savoir combien de temps cela avait duré, ayant appris par sa famille qu’elle était déjà restée ainsi pendant des dizaines de minutes, absorbant le flux d’informations que son cerveau recevait. Ouvrant finalement son manuel, elle capta le regard fixe que lui lançait son voisin de table, les sourcils froncés. La jeune femme se tourna vers lui, haussant les sourcils. « Quoi ? » demanda-t-elle dans un souffle. Il désigna son visage d’un geste vague de la main. « Je sais pas, tu… T’avais l’air ailleurs, » lui répondit-il avec une expression rebutée. Thalia lui adressa un sourire, secouant la tête. « Oh, désolée. Je pensais à autre chose, » mentit-elle, sentant la gêne faire chauffer ses joues. Elle aurait aimé pouvoir être plus discrète, pouvoir s’isoler lorsque cela arrivait, pouvoir contrôler ce qu’elle faisait. Elle aurait aimé que cela n’arrive pas du tout. Ce que ses parents avaient appelé un don toute son enfance devenait peu à peu un fardeau, maintenant qu’elle était épiée. Ses visions ne la concernait plus seulement elle. Ses visions étaient analysées, exploitées, détaillées au profit d’autrui, sans considération pour ce qu’elle voulait, elle. Les disciples, puisqu’ils s’appelaient ainsi à présent, n’avaient pas pensé à lui demander son avis, n’avaient pas cherché à savoir si elle voudrait se montrer coopérative, d’elle-même. Elle avait même posé la question à ses parents, lorsqu’elle s’était aperçue qu’ils étaient parfaitement au courant et qu’ils n’en disaient rien. Ils ne savent pas s’ils peuvent te faire confiance, lui avait répondu sa mère d’un ton doux, malgré ses mots. Tu pourrais leur mentir. Thalia lui avait assuré que non, qu’elle pourrait se montrer très coopérative si c’était ce qu’ils souhaitaient mais cela n’avait servi à rien. Ils ne veulent pas prendre de risque, avait ajouté sa mère. La discussion n’avait pas eu de suite et elle s’était retrouvée sans solution, obligée d’accepter son sort. Obligée d’accepter sa présence. La brune savait qu’elle reviendrait, tôt ou tard, collecter ce qui lui était dû. Elle revenait toujours, après tout, même lorsque cela faisait des mois que Thalia n’avait pas senti sa présence dans son esprit. Et elle savait que ce qu’elle avait vu lui serait utile, qu’elle s’empresserait de le rapporter à ses supérieurs. La victoire d’Antigone Fawley, l’une des candidate à l’élection ministérielle sorcière, avait été claire. Ce n’était pas ce qu’ils voulaient et elle était certaine qu’avec cette information, ils sauraient quoi faire pour éviter que cela ne se produise. Après tout, ses visions n’étaient qu’une version de la réalité, qu’une possibilité qui pouvait se dérouler si l’état actuel des choses ne changeait pas. Et elle n’avait pas de doute sur le fait que les disciples n’hésiterait pas à redresser le destin pour écarter leur adversaire.

Il ne lui fallu attendre que trois jours, cette fois-ci. Trois jours, avant de recevoir un hibou tenant une lettre soigneusement pliée. Sur le parchemin était inscrit une heure pour le lendemain, dans une écriture appliquée que Thalia ne connaissait que trop bien, à présent.  Il n’y avait rien d’autre. Pas de formule de politesse superflue, pas de phrase construite, pas même d’adresse, puisqu’elle ne changeait jamais. Juste des initiales, CVS, pour qu’elle sache qu’il s’agissait bien d’elle. Elle ne s’était pas attendue à plus de toute manière, et après avoir lu les indications, elle alla brûler le parchemin dans le feu de cheminée de sa salle commune. Leurs rendez-vous devaient se faire discrets et on lui avait conseillé de ne pas prendre de risque, de simplement mémoriser les informations avant de s’en débarrasser. La perspective de cette rencontre lui noua l’estomac, parce qu’elle savait exactement à quoi s’attendre. Elle n’avait jamais essayé de ne pas s’y rendre, avait toujours fait de son mieux pour coopérer comme le lui avaient conseillé ses parents. Mais il y avait une part d’elle, égoïste, qui n’avait pas envie de les aider, tout simplement parce qu’elle ne supportait que très mal ces visites. Et pourtant, elle savait qu’elle n’avait pas réellement le choix. Elle ne voulait pas attirer d’attention sur elle, ne voulait pas s’attirer d’ennuis non plus, alors elle alla, comme d’habitude, à son rendez-vous le lendemain. Elle transplana à Pré-au-Lard pour Londres, dans une ruelle non loin de l’immeuble qu’elle connaissait bien à présent et une fois devant, elle entra le code qu’elle avait mémorisé des mois auparavant. Deux étages plus tard, elle toqua à la porte du fond du couloir et la porte s’ouvrit seulement quelques secondes plus tard, révélant l’expression sérieuse de la disciple qui l’attendait. Sa disciple, aimait-elle penser, puisqu’elle n’avait jamais appris son nom. Cette dernière s’écarta sans un mot, laissant Thalia entrer. Elle ne savait pas si la femme vivait dans cette appartement mais elle se doutait que non, qu’il s’agissait d’un appartement d’appoint appartenant aux disciples de manière générale, pour ce genre de cas. Elle s’avança alors que la porte se refermait derrière elle et alla s’installer à la table près de la fenêtre. Elle avait fait ce geste tellement de fois à présent qu’il aurait dû lui paraître routinier mais son cœur battait toujours aussi fort dans sa poitrine. La femme pris place en face d’elle, s’asseyant à son tour et sortit la baguette de sa manche. Thalia baissa les yeux sur ses mains croisées devant elle, presque inconsciemment. « Regarde moi dans les yeux, » dit sa disciple d’un ton froid. La brune releva le regard, à contre cœur et croisa les yeux bleus qui la fixaient. Elle ne la vit même pas redresser sa baguette pour lancer le sort, informulé, sentant l’invasion dans ses pensées la seconde d’après. La nausée la saisit à la gorge, alors qu’elle sentait ses doigts agripper le bord de la table mais elle ne se vit pas le faire. Elle voyait ce que la sa disciple cherchait dans son esprit, naviguant dans ses souvenirs récents. Elle avait l’impression qu’on exposait le moindre de ses secrets, qu’elle était mise à nue, sans possibilité de se cacher, de se débattre, de s’enfuir. Son être entier était exposé, disséqué, scruté dans les moindres détails, alors que son esprit était sondé, fouillé de fond en comble, à la recherche d’un indice. Comme à chaque fois, elle eu la nette impression qu’elle allait être malade, la sensation que lui procurait la présence de quelqu’un d’autre fouillant activement son esprit se rapprochait de la sensation d’avoir une dizaine de mains parcourant son corps. Abrupte, dégradante, terrifiante. Sa disciple trouva la vision et la plus jeune en fut témoin pour la seconde fois, plus détachée à présent qu’il ne s’agissait que d’un souvenir. Le rythme avait ralentit et elle pouvait sentir la présence de l’autre sorcière occuper le moindre recoin de son esprit, allant doucement pour tout analyser, relançant le sort aussitôt le lien brisé pour revoir la vision sans lui donner le temps de souffler. Il ne fut brisé définitivement qu’au bout de la cinquième fois et Thalia eut de nouveau la table devant elle, qu’elle tenait à présent fermement de ses deux mains. Son front était luisant de sueur, ses cheveux collaient à sa nuque et elle avait le souffle court, comme si elle avait couru des kilomètres. Sa disciple lui sourit. « Merci Thalia. Encore une fois, ton don nous sera très utile. » Elle hocha la tête, épongeant discrètement son front à l’aide de sa manche et essayant de récupérer une respiration normale. Un verre d’eau fut posé devant elle et elle l’engloutit d’une traite, se doutant que sa disciple le faisait uniquement parce qu’elle y était obligée par ses supérieurs plutôt que de sa propre initiative. Elle le reposa et su que le rendez-vous avait touché à sa fin au moment où le verre était rentré en contact avec le bois. Il n’y avait rien de plus qui était demandé d’elle et sa disciple lui faisait toujours comprendre que sa présence n’était pas désirée plus que nécessaire. Essayant de rester stable sur ses jambes, elle sortit de l’appartement, marmonnant un au revoir sans obtenir de réponse et reprit la direction de la rue, pour pouvoir transplaner, ne sachant pas encore si elle en aurait réellement la force et la concentration. Elle quitta l’immeuble en sachant que cela ne serait pas la dernière fois. Elle reviendrait, elle en était certaine. Et encore une fois, elle repartirait tremblante, avec l’impression d’avoir été salie, avec l’impression que ses propres pensées ne lui appartenaient plus.


YOU SPIN STARS INTO BLACK HOLES
you drive monsters to extinction. you breathe blood and wake up screaming. you cough on leaves and fall asleep dreaming. flowers are pretty in the same way you are – bursts of beauty covering up fault lines and butterflies pulling hurricanes to shore. you press thorn-tipped fingers into your ribs, twist and tug and pull out burning red. you wear vengeance like a crown; you wear crowns like they’re swords.
Élève de gryffondor
avatar
Élève de gryffondor

Répartition : 27/09/2015
Hiboux Envoyés : 589
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par A. Halcyone Londubat, Jeu 24 Aoû 2017 - 18:25 (#)
je transmets GNOE


she’s beautiful, she could swallow stars
galaxies, the cosmos and her eyes would still shine with stardust. i like her, mom. i like her so much it hurts ✻  and one day we’ll crash together because you and me, we are made from each other’s ribs and you and me, our hearts are slotted in the other’s chest. the stars only exist to serve as our spotlight, and the constellations, the ancient stories, they have nothing on us. the two of us, blood drenched and ruined but still good with our love so glorious the world restarts at our first kiss
Élève de gryffondor
avatar
Élève de gryffondor

Répartition : 27/09/2015
Hiboux Envoyés : 589
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par A. Halcyone Londubat, Sam 26 Aoû 2017 - 1:19 (#)
@Thalia D. Selwyn ta demande est acceptée Brille


she’s beautiful, she could swallow stars
galaxies, the cosmos and her eyes would still shine with stardust. i like her, mom. i like her so much it hurts ✻  and one day we’ll crash together because you and me, we are made from each other’s ribs and you and me, our hearts are slotted in the other’s chest. the stars only exist to serve as our spotlight, and the constellations, the ancient stories, they have nothing on us. the two of us, blood drenched and ruined but still good with our love so glorious the world restarts at our first kiss
Élève de serdaigle
avatar
Élève de serdaigle

Répartition : 23/08/2017
Hiboux Envoyés : 66
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Thalia D. Selwyn, Sam 26 Aoû 2017 - 10:12 (#)
je me répète, merci beaucoup les filles SCREAMING Brille #teamashy4ever


YOU SPIN STARS INTO BLACK HOLES
you drive monsters to extinction. you breathe blood and wake up screaming. you cough on leaves and fall asleep dreaming. flowers are pretty in the same way you are – bursts of beauty covering up fault lines and butterflies pulling hurricanes to shore. you press thorn-tipped fingers into your ribs, twist and tug and pull out burning red. you wear vengeance like a crown; you wear crowns like they’re swords.
employé du ministère de la magie
avatar
employé du ministère de la magie

Répartition : 27/08/2017
Hiboux Envoyés : 69
Message Re: Liste et demandes de particularités magiques
par Alekseev S. Gaunt, Ven 1 Sep 2017 - 3:09 (#)
gérardrpz gérardrpz je me suis emballée, don't judge me please TT

Pseudo: A. Alekseev Gaunt
Particularité souhaitée: Legilimens

Motivations: D’un tempérament méfiant et méticuleux, Alekseev ne fait pas confiance aux gens aux premiers abords, même si il a pu avoir des échos positifs. Pour lui, la confiance se gagne difficilement et peut se perdre très facilement. Il n’est pas spécialement rancunier, mais il n’oublie jamais. Sa mémoire est vive à ce sujet. On est avec lui ou contre lui, son monde est terriblement binaire. Et ceux qui ne partage pas son idéologie ou qui ne sont pas à la hauteur de celle-ci, ne mérite ni sa confiance, ni son intérêt.

Il a grandi dans une atmosphère où la confiance n’existait pas. Les Gaunt sont associables et sont paranoïaques. Son père détestait que sa femme ou sa soeur soient approchées par d’autres hommes, pensant quasiment systématiquement qu’ils tenteraient de les séduire, de les lui prendre et les dérober. Les femmes sont faibles et avides d’attentions, ce sont des créatures viles qui ne reculent devant rien pour parvenir à leurs fins, disait-il souvent. Il répétait aussi, qu’il était de son rôle et de son devoir de leur rappeler où étaient leurs places et de les protéger de cette tentation.
Derrière cette réflexion traditionnaliste et patriarcale, le père Gaunt pensait aussi à la préservation de la pureté de son sang. Et ce sang était l’obsession de toute leur famille, source de leur égocentrisme et leur supériorité abjecte. Ils se pensaient si supérieurs aux autres et réellement dotée d’une mission que lorsque la question d’alliance et de mariage se glissait sur les lèvres… leur méfiance revenait au galop. S’il était question de marier l’un de leurs hommes, les femmes extérieures étaient malheureuses puisqu’ils n’étaient jamais question de réellement les intégrer dans la famille, puisque les femmes Gaunt passaient bien avant. Les épouses finissaient donc toujours pas avoir un amant, chose qui, dans la majorité des cas n’étaient pas un secret longtemps puisqu’elles étaient en quelque sorte, seule contre tous. De ce fait, la légitimité des enfants acquis de ces unions revenait toujours sur le tapis.
S’il était question de marier l’une de leurs femmes, elles étaient si soumises aux hommes Gaunt, qu’il était difficile de gérer leurs crises d’hystérie incessantes ou d’avoir totalement confiance en elles. Les Gaunts possédaient toujours une emprise malsaine sur elles et malgré l’alliance, les familles qui les accueillaient avaient du mal à savoir si leurs enfants étaient réellement les leurs.

De ce fait, la méfiance ne cessait de gonfler entre les sang-purs. Les agissements des Gaunts dépassaient l’entendement et les traditions sang-purs. Cette famille s’est donc auto-suffit. Mais les alliances sont sources de dot conséquente qui ne venaient plus. Les hommes étaient trop présomptueux et supérieurs pour réussir à garder un emploi stable. La richesse des Gaunts n’est donc qu’un vague souvenir.

Alekseev, bien que conscient que sa supériorité native, n’a pas été l’un des plus choyé à sa naissance au sein de la famille. Effectivement, il n’est pas l’un des Gaunt capable de parler aux serpents et en avait même peur. Son père pensait donc que cet enfant n’était pas le sien.  Et puisqu’il a réalisé ses études à Poudlard, il a découvert le reste des familles, été plus facilement en contact avec les enfants de son âge, sans les rejeter directement.
Curieux et avide de savoir, il passait des heures entières à lire sur les autres familles, sur le passé des sorciers.

Aujourd’hui, son objectif personnel est de préserver sa pureté, tout en veillant à la survie de son nom et de son héritage. Mais comme il n’a pas confiance aux personnes, l’envie de savoir grouillait en lui. C’est un coté purement dominateur qui a acquis de sa famille. Il aime posséder un temps d’avance sur ses adversaires pour mieux jouer ses cartes. Il ne veut pas être trompé par qui que ce soit et encore moins par sa future femme.
Poudlard lui ont fait rencontré des personnes qui ont menti sur leur passé ou/et leur sang qui l’ont marqués, oui qui n’ont pas été honnête avec lui (petite amie par exemple…) ; tant de petits détails sur la découverte de l’autre et du comportement à adopter, qui le pousse à croire ce que l’on ne cesse de lui répéter chez lui. On ne peut pas avoir confiance aux gens et encore moins aux femmes.

Ceci est fondamentalement acquis par son éducation et son positionnement à autrui.

Ses études et ses choix de carrière n’ont fait que renforcer son besoin et son envie de pénétrer l’esprit des gens. Aujourd’hui, il est ce que l’on surnomme un rafleur. Son objectif est de vérifier les informations apportées par chacun pour confirmer ou infirmer la valeur d’une marque, vis-à-vis de son sang notamment. Il peut aussi être amené à appréhender des individus recherchés contre le gouvernement, ou simplement ceux qui ne sont pas marqués, les né-moldus enfreignant les derniers décrets. Pénétrer l’esprit de ses personnes peut lui faire gagner un temps inimaginable, l’aider à le guider pour suivre certaines pistes, ou passer d’un individu à autre.
Tout en sachant qu’il est aussi Mangemort, il porte une double casquette « gouvernement » et « mage noir ». Si besoin est, il peut donc manipuler certains souvenirs pour faire correspondre les faux témoignages nécessaires au nouveau gouvernement pour faire tomber les races inférieures. Ce don est réellement une plus-value non négligeable pour son travail et son engagement auprès du Lord.

Niveau HJ, je n’ai jamais joué cette particularité mais elle m’attire depuis longtemps. Aujourd’hui, je trouve que les intrigues s’y portent davantage avec mon choix de personnage. Cela me permettra d’entretenir sa paranoïa et d’alimenter sa supériorité. Ce qui m’attire bien plus encore, c’est la complexité de ce don, le challenge de chaque esprit. Et si il y a des joueurs ouvert à en jouer, cela peut permettre de tisser des choses vraiment complexes et bonnes à jouer irp.

Le rp qui est (est long, sorry RIP) je ne présente pas l’acquisition du don. Concrètement, cette dernière c’est fait pendant des années et de relativement tôt : l’idée aura été soufflée par ses proches, depuis longtemps pour qu’il puisse assurer ses arrières. Les Gaunt sont méfiants de natures. Ensuite, étant donné qu’il a une certaine difficulté à se positionner face aux autres, l’envie sera un peu plus marquée encore. Enfin, cela lui paraissait évident d’atteindre un niveau assez expérimenté pour être un minimum discret dans certaine occasion.
Loin de moi l’idée d’en faire un « gros bill », bien au contraire. Je compte bien le torturer avec tout ça, les effets sur sa magie, sur son mental et les découvertes qu’il peut faire. Le rp montre l’une (pour ne pas dire « la seule » et la « majeure » découverte fâcheuse qu’il a pu faire « grâce » (ou à cause) de ce don.  


Mini-RP:

Les claquements se font entendre dans les airs. Un rire s’échappe. Des flashs de lumières illuminent les feuillages des arbres dévorés pour la nuit noire. Les souffles sont rapides et précipités, l’effort est intense. Je serre les dents un instant avant d’échapper un grondement guttural. Cette poursuite n’a aucun sens. « Ne le laissez pas s’échapper ! » Les hommes s’agitent, une ouverture se profile à l’horizon. Un énième éclair illumine la nuit. Soudainement, le sortilège touche en plein fouet le dos du fugitif qui s’écroule au sol, raide comme un cadavre de quelques jours. La satisfaction dévore mes lèvres et pétille dans mes prunelles claires. J’avale la distance de quelques enjambées avant de pousser le corps de mon pied. « Voyons voir ce que nous avons-là… » Je penchais la tête sur le côté avant de plisser les yeux. Mes pupilles déchiquètent le visage de l’individu à mes pieds. Les hommes s’approchent. L’odeur de la transpiration est forte, celle du tabac froid aussi. Bonne traque... J’haussais un sourcil en entendant le murmure de mon patronus à mes côtés. Rapidement, le sortilège fut levé, après avoir attaché l’individu. Agité, il nous observait tour à tour. Nous n’étions que trois, mais c’était déjà trop pour un seul homme.  Je m’agenouillais lentement, me glissant à la hauteur de cet homme. Je soufflais tout bas, d’une voix terriblement mielleuse, semblable à un sifflement de serpent. « Bartholomew McMillan… Je suis ravi de vous voir. » Un sourire tord mes lèvres avant que mes doigts ne viennent soulever ses longues mèches crasseuses, à la recherche d’une marque qui n’existe pas, que cet individu n’a pas souhaité prendre. Quel dommage pour lui. Un impur de plus qui se dressait face à la logique de ce monde. « Je vais être dans l’obligation de vous arrêter… Restez sage et je le serai tout autant… » Un petit sourire dévoilait mes dents avant d’ajouter, cruel : « Mais je ne peux pas en dire autant de mes collègues… » Je jetais un regard à l’un des sorciers à mes côtés. Un indépendant, pour ne pas dire un mercenaire, appâté seulement par le gain. Ce fugitif n’avait aucune valeur et ne serait certainement pas d’une grande aide. Pourtant, il avait titillé plusieurs fois ma curiosité.

Lentement, je me redressais. Je sentais une vieille douleur me tirer l’épaule et le bras. Je serais les dents avant d’allumer une cigarette. Je fermais les yeux et savourais la saveur particulière. Je me détournais, je m’éloignais. Je n’étais pas témoin de ce qui se passait alors. De la fouille qui s’effectuait, des coups qui pouvaient être éventuellement donnés, à tort et à travers.  Ce qui se passait loin du Ministère, ne concernait pas le Ministère.
Ma langue glisse sur mes lèvres. La fumée effleure ma bouche. Mon regard se perd dans le feuillage. Cet individu avait contourné des points de contrôles non signalés. Je ne comprenais pas comment il avait réussi à faire une chose pareille. Je finissais par m’approcher de nouveau et je soufflais tout bas : « Comment as-tu fait pour nous échapper, McMillan ? » Un sourire tord mes lèvres en le voyant serrer les dents et siffler, rageur : « Allez vous faire foutre, autant que vous êtes. Je ne collaborerais pas. » Un rire s’échappait de ma gorge. Mes doigts tapotaient sa joue moite, juste un instant. « Tu es prêt à mourir pour un monde qui ne reviendra jamais ? » C’était épatant. Leur espoir était si grand. J’inspirais lentement mais profondément. Je soufflais de nouveau : « Regarde-moi… Quelqu’un t’a aidé ? Qui t’a aidé ? » Il rétorquait vivement : « Il doit forcément avoir quelqu’un, parce que je suis un impur ? » Il crachait à moitié, cet animal féroce. Pourtant, tout ce qu’il me fallait c’était un contact visuel. Il était trop énervé pour que cela en soit autrement. Je tapotais de nouveau sa joue avant de me figer. Il venait de planter son regard dans le mien. Grossière erreur. Je sentais une onde dévorer mon échine, électrisant mon corps entier. La magie bouillonnait en moi et j’étais soudainement projeté dans un autre monde. Un labyrinthe d’ombre et de lumière, de murailles qui s’enchainaient les unes après les autres. Des murailles plus ou moins fortifiées selon les gens. Mais chez lui, il n’y avait que des murs en bois. Ma curiosité était trop intense. Je brûlais d’envie de savoir, je brûlais le bois pour danser dans sa conscience. « Aucun rapport avec ton sang, l’ami. Tu ne peux pas savoir. » La voix du rafleur lui fait détourner l’attention. Je retiens ma frustration et ma colère. Fils de chien. Mes doigts glissaient contre sa lèvre inférieure défoncée par la chute. Un geste vicieux et déplacé qui le ramène à moi, qui l’inquiète un peu plus. « Il y a forcément quelqu’un… mais tu es seul. Pourquoi tu es seul ? » Une petite moue triste déforme mon visage. Je n’étais que moquerie et avidité. Le simple contact de cet impur me répugnait. Mais j’avais besoin de l’attirer à moi. J’appuyais lentement le bout de ma baguette contre sa gorge… Elle se serrait contre sa jugulaire qui palpitait. La magie crépitait de nouveau en moi. Je discernais le doute et la peur dans ses yeux. Dans ces orbes dans lesquels je me fondais avec impatience. « Je ne dirais rien. » Pourtant il me livrait tout. Sa colère le rendait faible, il se livrait de lui-même. Je rôdais en lui, tapis dans la pénombre. J’étais engourdis et coincé dans un voile sombre et épais. « Franchement… A ta place, je causerai. Finir à Azkaban pour si peu, c’est pas terrible… Tu y oublieras tout, jusqu’à ton propre nom… » Le voile se dissipait. J’y voyais une lumière, une issue. Je m’y faufilais habilement, frémissant sous des sentiments qui n’étaient pas les miens. Des sentiments intenses, de belles émotions. Si pures, si sages. « Qui cherches-tu à protéger ? » Et enfin je discernais quelque chose. A lui parler je le guidais aux pensées que je voulais découvrir. Il me prenait par la main pour apercevoir un visage féminin. Sa voix n’était qu’un murmure que je ne saisissais pas. Mon visage s’approchait lentement du sien. A lui et à elle. Les émotions coulaient dans mes veines. Jamais l’on ne pourrait aimer d’une telle manière une femme. Que dit-il ? Que dit-elle ? Qui est-elle ?
Soudainement, j’appuyais un peu plus fort ma baguette contre sa gorge. Je siffle entre mes dents : « Qui cherches-tu à protéger ? » Je répète et ma baguette s’échauffe, brûlant lentement la chair tendre de sa gorge. Le fugitif gémit tout bas. Je ne le vois plus, mais je sais que des larmes se forment au coin de ses yeux. Je sais qu’il ne dira rien. Il l’aime trop pour cela. Et pourtant, un murmure m’effleure. Une voix douce me lèche. Cette voix…. Bart, je ne peux pas…. Onctueuse… Il faut que tu t’en ailles… Elle ne peut pas venir. Il doit partir. Seul. Mais cette voix… Vas-t-en. Soudainement, je comprenais. Soudainement, je me redressais. Soudainement, la colère me déchirait. Je me redressais brusquement et je crachais : « De quel droit… » Je serais les dents et m’écartais. Je ne pouvais pas toucher cet insecte. Mes prunelles vrillaient sur lui. Je ne le voyais qu’à demi mais je soufflais tout bas : « Occupez-vous de lui. » Je disparaissais dans une brume sombre, un craquement sonore qui ne se fit pas attendre.

J’apparaissais dans un salon dépourvu de chaleur, aux vieux meubles rongés par les mites. J’apparaissais dans un pas, que je reprenais depuis cette brume. Lyra Gaunt se redressait légèrement, surprise de me voir. Si elle était habituée à me manipuler comme un pantin, elle devinait à la veine qui palpitait sur mon front et à mes mâchoires crispées que ce n’était pas le moment. Elle mettait de côtés ses envies sordides et ses épaules s’affaissaient légèrement. Elle se soumettait sans en avoir conscience, elle qui avait terrorisé mon enfant, qui m’avait tant effrayé avec ses sifflements et ses serpents. « Où est-elle ? » Je poussais une porte avant de reposer mon regard sur la femme qui se tenait devant moi. Ses yeux étaient vitreux, ses cheveux ternes, son visage émacié. Elle respirait la mort et l’abandon, à l’image de ce manoir qui tombait en ruine, ce manoir dont les travaux engagés étaient trop peu suffisants. La dot de ma femme, n’était pas suffisante. « La trainée est dehors. » Elle n’aime pas cette femme qui n’appartient pas à notre famille. Elle a hurlé des heures entières lorsque je lui ai annoncé ma décision : je me marierai avec une femme qui n’était pas une Gaunt. Les hurlements et les coups étaient trop nombreux. Les larmes et les insultes aussi. Une valse qui a trop durée pour apaiser la haine et la peur malsaine de ma cousine… et tante à la fois. Mais pour une fois, je ne la reprends pas. Pour une fois, je ne lui jette pas un regard noir. Je sors simplement.

Je sors dans le terrain qui avait toujours été un terrain vague. De l’herbe jaune, des arbres tortueux, une fontaine vide et détruire, des champs abandonnés, des herbes folles. Mais depuis qu’elle était ici, l’extérieur avait changé. C’était d’ailleurs l’une des rares choses qui avaient changés depuis son arrivée avec sa chambre. Les oiseaux chantaient au-dessus des parterres de fleurs multicolores. Le ruissèlement de l’eau se faisait entendre dans cette fontaine qui représentait une femme nue entourée de serpent, dissimulant sa nudité et s’élevant à l’image de ses bras, de sa joie et sa puissance. Il y avait un kiosque aussi, plus loin et elle était là. Assise sur un banc en train de lire. Elle était belle. Le soleil caressait ses cheveux. Je m’approchais lentement : je m’obligeais à ralentir comme si j’avais peur de briser la douceur de son monde. Je perturbais sa quiétude, son ennui. Elle est surprise de me voir mais je m’approche. Mes mains se glissent sur ses épaules et je souffle : « Notre enfant… » Je fronce les sourcils. Mon souffle est court, mon cœur bat trop fort. Mon père m’avait tant de fois répété de ne pas me fier à ces femmes, si faibles. Il fallait les dominer, les diriger, ne pas leur laisser une quelconque liberté. Je pensais bien faire, j’avais mieux à faire. La colère est brûlante, semblable à de la lave se déversant dans mon corps. Je serre les dents et crache à moitié : « Est-ce notre enfant ? » Elle pose son livre et fronce les sourcils. « Seev, tu me fais mal…. » Elle gémit à moitié, mais j’attrape son menton avec force. « Réponds-moi. » Une marque est encore visible sur sa gorge, qu’elle ne prend même plus la peine de dissimuler. « Qui veux-tu que je vois, ici… Il n’y a que cette pauvre folle… Toi… Et cette misère… Personne ne vient ici. » Qui étais-je pour entendre la tristesse dans sa voix ? Que devais-je faire pour arracher cette horreur de son visage ? Les femmes désirent un bonheur qui est dégradant, je ne peux lui donner satisfaction et pourtant… Une part de moi s’agitait. « Tu dis cela comme si c’était honteux… » Je me redressais à peine. C’était un honneur de porter mon enfant. Elle n’était pas aussi pure que ma tante, elle n’était pas assez digne pour cela. Pourtant, c’est elle que j’ai choisi, c’est elle qui fera naître la pureté de mon sang. J’ai besoin de faire renaître cette famille des cendres, je n’ai que faire de m’étouffer dans la poussière et les ruines. C’est un honneur et elle y crache dessus. Un tremblement parcourt mes doigts et elle glisse les siens, si fins contre mon visage. Nos yeux se croisent et j’y plonge. Je connais son âme par cœur, les moindres de ses recoins, de ses vices et de ses rêves. J’ai si longtemps dompté son âme, si longtemps déchiré les voiles pour l’apprendre et la posséder. Elle sait que je suis en elle, elle le sait parce qu’elle tremble légèrement. Elle a peur que je détruise ses souvenirs, mais elle se laisse faire ayant appris la leçon une précédente fois. Mais elle est habile parfois, pour m’amener ailleurs, là où je ne cueille aucune réponse. Mais pas ce soir. Ce soir, je trouve ce que je désire. Elle sait ce que je cherche et elle me le donne, exténuée de ces intrusions. Elle souffle tout bas : « Vous êtes fous et insensés… J’espère de tout mon cœur que cet enfant ne naîtra pas. Il ne mérite pas tout ça… »  Ma femme me ramène à la réalité doucement. Je ne réagis pas tout de suite. Je la détaille, avant de déposer un baiser contre son front. Cet enfant est le nôtre. Mais ma femme m’a trahi.

Je me lève. Et je m’en vais.

Lyra nous observe et m’attends. Elle est curieuse comme une enfant. Elle caresse ce serpent immonde entre ses doigts et m’observe. « Surveille-la, Lyra. Si elle perd notre héritier, je te prendrai comme responsable. » Elle écarquille les yeux et gonfle les joues. Elle s’agite comme une poupée de chiffon malmenée et siffle, crache et serre ses ongles contre les écailles du reptile qui réagit brusquement. « Souillure, tu n’es qu’une souillure. Tu es une honte, une honte, Salazar. Une honte à ton père, une honte pour nos ancêtres. » Je serais les dents. Je faisais ce que l’on m’avait tant appris : préserver notre patrimoine, transmettre notre pureté. Sans sang nouveau, notre lignée s’éteindrait probablement avec nous. « Je fais ça pour nous, pauvre sotte. »


    Take me to hell
    There’s darkness in all of us. Some are just better at hiding it than others.
 

Liste et demandes de particularités magiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

BELLUM PATRONUM :: Voie 9 ¾ :: La Cérémonie de Répartition :: Ressources Humaines