BELLUM PATRONUM


Version 27
Une nouvelle version a été installée sur le forum, accompagnée de son lot de nouveautés.
Vous pouvez la commenter ici.
Merci de privilégier les serdaigle
Afin de rééquilibrer les maisons, merci de considérer la maison Serdaigle
dont les élèves ne sont pas nombreux.
Fermeture des sang-purs
Nous n'accepterons désormais plus de sang-purs inventés,
merci de vous rediriger vers les familles de la Saga ou les familles de membres.

La Gazette du Sorcier : Des troubles en haut-lieu
Mischief managed
avatar
Mischief managed

Répartition : 26/04/2013
Hiboux Envoyés : 271
Message La Gazette du Sorcier : Des troubles en haut-lieu
par No one, Jeu 2 Juin - 20:18 (#)
ÉDITION DU 30 MAI 1982

Disparitions étouffées à la brocante Shacklebolt La nouvelle est tombée ce matin lors d’un rapport officiel des autorités : il y aurait bien eu des disparitions le 24 avril à Pré-au-Lard, soit le jour de la brocante organisée par les disciples de Shackleblot. Rappelons-le, il y a quelques jours, Jane Finley était venue nous voir afin de nous laisser savoir que sa fille avait disparue ce jour-là et avait affirmé qu’elle n’était sans doute pas la seule. Sans confirmation des autorités, nous avions eu du mal à le croire mais à présent, les choses sont claires. Si la levée de fonds organisée par les disciples avait semblé comme étant une bonne idée au moment des faits, nous avons à présent de quoi douter sur la perfection apparente de cette journée. D’après le rapport officiel des autorités, on compte au total sept personnes âgées de 14 à 27 ans portées disparues depuis ce jour : Aidan Parker, Charles Rowland, Olivia Finley, Fitzroy Wolfe, Katherine Sheppard, Sean Carter et Julia Abrams (voir en page 2 leurs portraits complets afin de pouvoir fournir aux autorités toute information susceptible d’aider leur enquête). Ces sept personnes ont disparues il y a un mois, ce qui nous laisse nous poser plusieurs questions : comment se fait-il que nous n’ayons pas eu cette information plus tôt ? Comment est-ce que ces disparitions ont-elles pues passer inaperçues aux yeux du public ? Dans leur rapport, les autorités affirment : « Ces disparitions n’ont pas été divulguées au public plus tôt par mesure de sécurité. Nous n’avons que peu d’informations pour le moment sur les circonstances de ces disparitions et préférons pouvoir explorer toutes les pistes possibles. » Cette explication peu convaincante nous laisse supposer une chose : il pourrait s’agir d’une tentative du ministère d’étouffer l’affaire, jusqu’à ce que Jane Finley ne s’avance pour rétablir la vérité. Mais cela ne nous explique pas pourquoi cela aurait-il été le cas. Peut-être que le gouvernement essaye de nous faire penser que les choses vont mieux que ce que nous pensons. Peut-être n’est-il cependant pas incohérent de penser que ces disparitions soient en réalité des enlèvements. Et peut-être pouvons nous lier ceux de la brocante aux disparitions ayant eu lieu plus tôt au mois d’avril. Les faits sont encore flous et nous n’avons certainement pas tous les éléments pour expliquer la situation. Mais une chose est certaine : un nombre important et croissant de sorciers a disparu depuis début avril. Affaire à suivre..


Une soirée plus trouble qu'il n'y paraît Cela a fait grand bruit dans les hautes sphères et peut-être que la plupart d’entre nous – sorciers de la classe moyenne – n’en n’avons entendu parler que tardivement, mais le ministère a récemment organisé une soirée, aussi surprenant cela pourrait-il paraître au vue des circonstances actuelles. ( Nous pensons évidemment aux disparitions récentes qui viennent juste d’être mise en lumière.) Selon les journalistes présents sur place – peu nombreux il faut l’avouer – les invitations auraient été lancées à tous le personnel du Ministère, au personnel de Poudlard, à leurs enfants ainsi qu’aux acteurs importants de notre société : Nous pouvons citer les joueurs de Quidditch de nos équipes notamment, fiers représentants de ce sport renommé à travers le monde. Le thème de la soirée ? Une mise en avant de la culture sorcière si bien transmise à nos enfants à travers notre célèbre école de Poudlard et de manière générale, une soirée dont le mot d’ordre était la paix semblant régner actuellement dans notre monde, comme un remerciement lancé aux sorciers et sorcières pour cette dernière.
Sur le fond cela semble être une bonne chose, n’est-ce pas ? Des jeunes encore scolarisés – pour la plupart des héritiers de bonnes familles mais pas que, ce qui est plutôt positif – pouvaient librement côtoyer des grands noms du ministère, tel que le chef du département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Monsieur Narayanin, ou même celui de la coopération magique international, Monsieur Nott, (Photos des deux sorciers page trois.) permettant ainsi à ces futurs acteurs de notre société de se forger d’ors et déjà des relations, des pistes pour leur futur. Nous avons aussi pu remarquer que nos professeurs étaient chaudement remerciés de leurs actions, de leurs présences auprès de nos enfants ce qui semble tout à fait justifié… Mais n’est-ce pas là que le haut de l’iceberg ? N’y aurait-il pas eu autre chose derrière cette soirée à l’ambiance bonne enfant, au premier abord ? L’œil aiguisé de notre reporter n’a pu manquer la présence de certaines familles au passé trouble et aux relations plus que douteuses et qui, étrangement, semblaient se réunir avec des visages bien trop sérieux pour l’évènement. Ses oreilles entrainées ont notamment pu relever que certains sujets de discussion revenaient très souvent, surtout une certaine loi dont nous vous avions parlé il y a plus d’un mois maintenant. Et que faudrait-il dire sur ses familles – que l’on sait sans malheureusement pouvoir le prouver être plongée dans la magie noire jusqu’au cou – s’étant rendus en nombre aux urnes destinées, encore une fois, aux Disciple de Shacklebolt ? Ne faudrait-il pas s’inquiéter de les voir s’intéresser si soudainement à l’aboutissement de recherches faites sur quelque chose qui étaient censé détruire celui qu’ils soutiennent dans l’ombre et qui se fait si discret ces derniers mois ? Les plus optimistes d’entre nous dirons sans doute qu’il s’agit là d’une preuve que nous nous trompons au sujet de leur allégeance… Mais nous ne pouvons que douter.
Nous nous posons la question, mesdames et messieurs, des véritables intentions derrière cet évènement. Tentative de réunion, ou au contraire préparation pour quelque chose de bien pire que ce que nous avons pu rencontrer jusque-là ? Un vent d’inquiétude souffle sur la Gazette du Sorcier et nous avons bien l’intention de ne pas rester sur la simple apparence tranquille et apaisée que souhaite nous montrer le Ministère…
Le ministère gangréné ? Nous avons déjà beaucoup parlé du ministère dans ce numéro, et pourtant… Ça n’est pas terminé, loin de là. Suite à l’information que nous vous avons rapportée entre les pages de ce journal le mois dernier, nous avons décidé d’enquêter de manière plus approfondie sur les employés y travaillant et surtout, sur l’influence que les familles riches et célèbres de notre monde peuvent avoir sur lui. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons constaté que des choses semblent se passer dans l’ombre, loin du regard du peuple sorcier. Nous avons dû enquêter de manière discrète et rapide au vu de la tendance à vouloir absolument cacher ce qui est important mais les faits sont là : Les choses bougent et, nous en avons bien peur, elles ne semblent pas bouger dans le bon sens. « Le Ministre lui-même semble assez nerveux, vous savez. Il n’a pas l’air tranquille et on raconte qu’il aurait ordonné plusieurs réunions avec des membres haut-placés du ministère, sauf que personne ne sait ce qu’il s’y est dit ! » Nous rapporte une source qui a souhaité l’anonymat complet. Lorsque nous avons essayé de l’interroger plus avant sur l’identité de ces fameux membres influents elle a semblé effrayée et a refusé d’en dire plus. Un autre employé que nous avons interrogé a été bien plus bavard sur ce qui semble se tramer au sein du bâtiment le plus important de la société anglaise, « Il y a bien plus de chose qui se déroulent ici que ce que vous pouvez imaginer ! » Clame haut et fort Mr Potter, employé au service de Justice magique et digne de son nom et de son ancienne maison puisqu’il n’hésite pas à s’exprimer à visage découvert. « Je vous le dis moi, les collègues se regardent en chien de faïence, c'est comme si plus personne ne pouvait se faire confiance. » A cet instant de l’interview, il prend un ton plus bas et nous pensons même qu’il va jeter un sort pour insonoriser son bureau, mais non, il continue comme cela « Le ministère a toujours eu des branches plus ou moins pourries, on le sait tous, le sorcier lambda lui-même le sait… Mais en ce moment, il y a beaucoup plus de pot de vin qui tournent qu’avant. Beaucoup plus de montée en grade injustifiée, aussi. » L’air atterré que nous prenons se reflètent parfaitement sur son visage également et nous vous l’avouons sans honte, mesdames et messieurs, nous avons peur de ce que ce genre d’information peut signifier.
Parce que nous ne souhaitions pas nous baser uniquement sur les dires d’une seule personne – vous nous connaissez, nous vous donnons uniquement des informations fiables ! – nous avons décidé de pousser un peu plus, et à notre grand malheur, nous avons trouvé. Plusieurs témoignages affirmant que sur la simple base d’une erreur minime – parfois même inexistante selon certains – des employés auraient été rétrogradé dans des milieux peu influent du ministère pendant qu’au contraire des sorciers qui n’auraient, semble-t-il, aucun mérite se verraient accorder les postes récemment libérés. Avons-nous réellement besoin de préciser quelles sont les inclinaisons, les croyances des concernés ? Ça n’est heureusement pas une tendance qui a contaminé tout le Ministère, mais nous pouvons craindre sincèrement ce qu’il se passera si quelque chose n’est pas fait rapidement, si les hautes instances du Ministère de la Magie continuent de se gangréner de cette manière… La guerre ne se ferait-elle plus par les armes et les confrontations directes mais par la ruse ? Ou bien extrapolons nous trop de chose sur le monde de la politique qui a toujours été des plus nébuleux ?

 

La Gazette du Sorcier : Des troubles en haut-lieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

BELLUM PATRONUM :: Les Annexes :: Le Kiosque à Journaux Sorciers :: La Gazette du Sorcier